Sur le RING

Zapping-culture : pensée unique toute !

SURLERING.COM - BIG BROTHERS - par Frederic Eger - le 03/06/2004 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Entre la multiplication des programmes et des chaînes qui veulent toutes produire " des programmes qui marchent " et mieux que son concurrent... le résultat, c'est un paradoxe : malgré la multiplication des tuyaux et des programmes, il y a un sentiment d'extraordinaire monotonie, de répétition, de déjà vu, de pompé mais légèrement modifié et surtout, pas d'originalité... Sans oublier le facteur aggravant : la globalisation des productions, des formats et de médias. Certitude : la pensée unique est là.

Au final une grande médiocrité, mais enfin tant que ça marche : " tant que y du pognon à se faire, qu'est-ce qu'on s'en fout (nous les Diffuseurs) : de toute façon les gens sont des boeufs (...) ?! "

Alors on zappe, on zappe, mais sans être totalement satisfait... Ring a voulu percer le mystère (pourquoi zappe-t-on autant ?) en menant une enquête auprès des pontes du câble et du satellite, des téléspectateurs et des analystes et praticiens des médias. Et le constat est quasi-unanime : le zapping et sa culture se sont généralisés. Alors à qui la faute ? Aux producteurs ? Aux diffuseurs ? Aux Cablo-Distributeurs ? Et à quoi la faute ?

Le zapping, c'est Canal + qui en a fait la première sa marque de fabrique. Le Zapping sur Canal est une version audiovisuelle de la revue de presse écrite: faire un tour d'horizon du PAF sous la forme d'une synthèse en image de ce que les chaînes ont diffusés de plus insolite, original ou simplement pertinent. Au départ, c'est Nulle Part Ailleurs (NPA) qui avait lancé le concept.

Emmanuel Chain, Présentateur et Producteur de la quotidienne en pré-prime time sur Canal+ - Merci pour l'Info - a du intégrer ce qui est devenu un une rubrique phare de l'antenne diffusée en clair pour Canal + : " Le zapping faisait partie de la tranche horaire  en clair de 18h - 21h de Canal. C'était une demande de la chaîne de l'intégrer dans Merci Pour l'Info. "

Pour Médiamétrie, il est clair que c'est le téléspectateur qui est responsable. " C'est l'audience qui compte " souligne Christelle Cros, Analyste du Médiacabsat (Mesure d'audience des chaînes du câble et du satellite) à Médiamétrie. " Dans les études que Médiamétrie mène, les diffuseurs ne sont pas intéressés par le nombre de changements de chaîne par les téléspectateurs [le zapping]. " Le zapping est le pire ennemi des diffuseurs.

Pour étudier le zapping, Médiamétrie dispose d'un outil pointu : l'audimètre : mais il ne sert pas à autre chose qu'à étudier l'audience. " L'audimètre est relié à tous les périphériques du poste de télévision : la console de jeux, le lecteur de DVD, le magnétoscope... A cet audimètre est fourni une télécommande. Sur celle-ci, il y a un bouton pour chaque personne du foyer. Quand une personne du foyer allume la télévision, il va venir déclarer sa présence en appuyant sur le bouton qui correspond à sa catégorie. L'audimètre va ainsi enregistrer que la télé est allumée, sur quelle chaîne et qui la regarde dans la maison ", explique Christelle Cros. Mais si on zappe, ce ne peut être seulement le jeu de l'offre et de la demande qui est responsable.

Trop de chaînes thématiques : les distributeurs s'interrogent.

Nous avons trop de chaînes thématiques - et notamment documentaires - en France. Les impératifs de conquête de nouveaux marchés entraînent une forme de surenchère entre les cablo-distributeurs : toujours plus de chaînes, plus spécialisées et plus ciblées sur des publics précis pour balayer l'ensemble du spectre démographique du marché. Et c'est un des éléments des stratégies de développement de Canalsatellite et de TPS.

Pour Catherine Comte, la Directrice des Programmes de Canalsatellite souligne que même si " Canalsat a déjà une offre documentaire importante" Discovery représente " un potentiel intéressant. On espère que Discovery va amener sur le marché français un traitement original au documentaire et [attirer] un public qui n'est pas forcément enclin à aller sur une chaîne documentaire, donc un public peut-être un peu plus jeune, qui a envie de voir plus des documentaires sous une forme de divertissement que de documentaires pur.

Quels critères pour l'intégration ou la création d'une nouvelle chaîne ?

Et pourtant, Catherine Comte, reste, de manière générale, mesurée quant à l'opportunité d'intégrer de nouveaux canaux à son bouquet : " Un nombre importants de thématiques existent déjà aujourd'hui, cela ne rend pas le marché extensible à façon. Donc quand, on vient présenter à Canalsatellite une nouvelle chaîne sur un terrain qui existe déjà, on n'a pas tendance à se précipiter dessus. En revanche, si on vient présenter à Canalsatellite une chaîne que l'on juge constituée de programmes de qualité ou s'il s'agit d'une chaîne exploitant une thématique qui n'est pas encore existante dans notre bouquet, on va mobiliser un peu plus notre attention et entamer une procédure d'intégration. On ne regarde pas plus notre concurrent que l'on regarde les chaînes hertziennes ou l'offre à l'étranger. On est effectivement toujours en veille par rapport à l'activité médiatique du marché aussi bien Français qu'international. On peut très bien par exemple voir une chaîne aux Etats-Unis et se dire que l'idée est originale et se demander si cela fonctionnerait ici. "

Pour Philippe Bony, Directeur Général Adjoint en Charge des Programmes de TPS, "Dans un univers de deux cents chaînes, il y a des chaînes qui trouvent leur positionnement, des chaînes qui le perdent et régressent." Un bouquet de chaîne est un organisme vivant. La gestion de 200 chaînes est la même que celle d'une grille programmes d'une seule chaîne : certains programmes sont en progression, d'autres en perte de vitesse. Il faut alors penser à les remplacer ou à les modifier.

Les chaînes qui régressent doivent se poser des questions sur les raisons de leur perte de vitesse et trouver les remèdes et quoi faire pour se repositionner. Le printemps et l'été sont des périodes destinées aux analyses pour des nouveautés qui seront présentées à la presse en septembre ou décembre. Le public est sans compromission.

Depuis septembre 2003, on a développé notre offre cinéma en la spécialisant un peu plus avec la création de nouvelles chaînes TPS CINEFAMILY, TPS HOME CINEMA L'offre jeunesse est elle aussi passé de deux chaînes à sept, avec PIWI, TPS s'adresse au plus petits, TELETOON à un public intermédiaire, et, EUREKA s'est positionné sur les pré-ados.

Résultat : les audiences des chaînes de cinéma qui étaient déjà leader ont explosé sur le marché du satellite et du câble. TPS a augmenté les audiences de 47% avec l'arrivée de nouvelles chaînes et puis les spécialisations de chacune des chaînes sur des publics spécifiques, souligne Philippe Bony.
En revanche, pour Catherine Comte " Canalsat fait le pari de la qualité en prenant des chaînes en exclusivité que vous ne trouverez pas chez d'autres cablo-distributeurs. Canalsat souhaite se distinguer par une profondeur de choix et une diversité qui permet à chacun de trouver ses chaînes et programmes préférés ".

Pour ne plus zapper : quelle solution ?

Alors quelle est la solution pour ne plus zapper, pour ne plus être pollué, pour ne plus être endormi? Alexandra trouve qu'il faudrait " pouvoir choisir des programmes à la carte pour un euro par exemple sur chaque chaîne et ne pas devoir subir un flot continu d'images. Le but, ce serait d'obliger les téléspectateurs à être plus sélectifs. Il y a un flot beaucoup trop important d'images. La facilité d'accès de la télé lui fait perdre de sa qualité éducative.

Pour Michel, le problème ne se pose même pas. " Mes enfants passent plus de temps sur la play-station qu'à regarder les chaînes du type de MTV. Ils passent pas plus de deux à quatre heures grand maximum devant la télé, et, de manière générale ils sont assez actifs : soit ils préfèrent jouer à leurs play-station, soit ils vont au cinéma, soit ils louent des DVD..."

Le message semble donc assez clair pour les producteurs et diffuseurs de télé : du contenu, du contenu, toujours plus de contenu de qualité ou votre télé on va vous la jeter à la poubelle !

Prendre les téléspectateurs pour des boeufs et des vaches à lait ; impossible selon Philippe Bony, Directeur Général Adjoint à TPS : " Le téléspectateur a un sixième sens et quand un programme ou une chaîne ne sont pas bien positionnés et ne tient pas leur promesse : il y a un effet boomerang de façon instantané. Cet effet est fatal aux cablo-distributeurs qui se traduit alors par des pertes de part de marchés voire d'abonnés. Le public est de plus en plus exigeant avec un vrai challenge quotidien pour les distributeurs : allier plus de spécialisation avec plus de nouveautés et de programmes originaux.

Malgré tout, les chiffres de la Francoscopie indiquent que la télé reste le loisir numéro un des français, sûrement parce qu'il est le plus facile d'accès. Mais la facilité ne serait-elle pas notre pire ennemi ?

 Frederic Eger



Soyez le premier à réagir

Ring 2012 Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique