Sur le RING

Villette Numérique 2004 : peut mieux faire ! Vol.4

SURLERING.COM - BIG BROTHERS - par Basile Boudini - le 22/10/2004 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Dossier. Pipi. Envie pressante. Qui démange quand ce n'est vraiment pas le moment. Tout le monde connaît. Il faut alors allonger la foulée, et dans mon cas prendre la direction la Cité de la Musique. Ça fait maintenant plus d'une demi-heure que j'arpente les allées du site de la Villette à la recherche du festival du film de l'Internet (FIFI). Il est où ce festival ? Ça disparaît pas comme ça un festival.

FIFI aux objets trouvés

A moins qu'il n'ait jamais été question d'une remise de prix pendant Villette Numérique. Non, pas possible. C'est écrit sur le programme et sur le dossier de presse. S'il y avait eu des changements, on m'aurait prévenu : ça fait trois semaines que le staff de l'organisation est au courant que RING s'intéressera à FIFI. Je pensais que nous ne serions pas les seuls à vouloir rendre compte de ce qui se fait en matière de films numériques, mais en ce samedi 2 octobre, il n'y a visiblement que moi pour s'en soucier. La Cité des Sciences et de l'Industrie est fermée. Mais je ne lâcherais pas le morceau aussi facilement.

Des signes avant-coureurs

En visitant le site de FIFI (1), j'ai été surpris de ne pas le trouver à jour. L'association a laissé les infos sur le festival 2003. Et juste une info succincte sur celui de 2004. Alors même que les films sont diffusés au cours de la deuxième édition de Villette Numérique. Bizarre et très surprenant : pour une association dont l'objet est l'Internet, il serait normal d'avoir un site à jour, avec un service mails rapide. Parce que, dans la série « temps de latence », ils se posent les gars de FIFI. 5 jours pour entrer en contact avec eux. Et encore, juste pour lire qu'on ne s'est pas adressé à la bonne personne. Pas très efficace. Pas très vendeur.

Crapahutage et galerie de portrait

J'ai donc décidé de me pointer à la remise des prix annoncée sans avoir la moindre confirmation. Résultat : une heure et quart de marche, quelques rencontres. Et une conclusion implacable : Pas de FIFI. Carrément dégoûté et pas mal remonté, malgré la gentillesse des vigiles de la Cité des Sciences qui m'ont emmené à l'auditorium pour être sûr que rien ne s'y déroulait et la bonne volonté d'une hôtesse d'accueil qui a passé beaucoup de temps au téléphone pour retrouver FIFI, pendant que je serrais les jambes pour contrôler ma vessie. Pourvu que je ne me fasse pas dessus.

Fausse route

L'hôtesse d'accueil n'a pu me donner qu'un nom d'un membre de l'organisation. Et me voilà parti vers la Grande Halle. N'étant pas familier des lieux, je me retrouve au Zénith devant lequel je croise des lycéens et des étudiants, look néo-grunge-têteraides. M'ont pas tellement l'air de spectateurs de film Internet. Plutôt, des gars et des filles qui ont commencé la Nuit Blanche très en avance.

N'y tenant plus, je me suis arrêté dans une allée annexe pour me soulager. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de trouver des toilettes. J'ai commis un délit : uriner sur la voie publique. Mais dans des bosquets s'il vous plaît.

Et, en essayant de retrouver mon chemin vers le métro, j'ai enfin trouvé l'entrée de la Grande Halle. J'y ai trouvé la fille de l'organisation qui m'a écouté avec bienveillance. Elle était très embêtée pour moi. Je ne l'ai pas rassurée quand je lui ai dit que, finalement, ça ne m'étonnait pas plus que ça. J'étais juste tombé sur un des nombreux bugs de cette deuxième édition de Villette Numérique. Mais surtout ne croyez pas que je trouve ça inadmissible. Décevant certes, mais pas anormal. Car cet événement demande une très grande logistique. D'abord, c'est seulement la deuxième édition : il faut plus de temps pour installer un tel rendez-vous. Ensuite, les organisateurs ont réussi à booker l'ensemble des sites de la Villette pour cette manifestation : la Cité des Sciences et de l'Industrie, la Grande Halle, la Cité de la Musique. Performance, car je croyais que le site de la villette était un établissement public unique, centralisé. Et bien non, chaque endroit est géré de façon autonome. Il est donc très compliqué de trouver un créneau pour disposer des trois en même temps, sans compter qu'ils ont mis en place une billetterie unique.

De mon côté, je ne me suis rien mis sous la dent. FIFI, j'espère qu'on se reverra, bien que ça me semble mal parti, puisque je t'ai eue au téléphone quelques jours après t'avoir envoyer un mail de demande d'explication pour ce rendez-vous manqué. Tu m'as promis que tu reviendrais vers moi rapidement. Ca fait déjà une semaine. Quant aux autres journalistes qui ont couvert Villette Numérique, ils étaient tout aussi enthousiastes que moi au départ. Ils ont aussi déchanté. Nuits Electro pas au niveau, artistes même pas au tarif syndical, annulation sans avis d'une manifestation. Nous avons de quoi être déçu de Villette Numérique 2004. Peut carrément mieux faire. On sera là pour le vérifier en 2006.

Basile Boudini

(1) http://www.fififestival.net



Soyez le premier à réagir

Ring 2012
Basile Boudini par Basile Boudini

Chef de service Médias 2003-2004

Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique