Sur le RING

Vers le nord du ciel

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Judas - - le 03/03/2010 - 4 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

 

 

    Il est aujourd’hui banal de prendre un billet pour une place dans un engin de métal qui s’élève dans les airs comme par magie, par sa seule géométrie. Cette aisance était impensable il y a un siècle. En 1910, cette aisance venait des mers, on traversait l’Atlantique en une dizaine de jours. En 1837, un navire comme le Great Western, lancé et construit spécifiquement pour la traversée de l'Atlantique, réduisit de moitié le temps de traversée (de 30 jours à 15 jours) par un changement dans le mode de propulsion. On passait de l’énergie éolienne à l’énergie thermique. C’est un peu ce qui nous arrive aujourd’hui avec l’ambition affichée par le patron de la Nasa d’atteindre Mars comme objectif du programme spatial américain. Pour le moment, la propulsion pour se rendre aussi loin de la Terre est  assurée par des carburants chimiques, des ergols, déjà préconisés par Constantin Tsiolkovski il y a un siècle. Le grand astronauticien russe a posé les bases qui ont inspiré les pionniers du vol spatial. C’est en grande partie grâce à lui que Neil Armstrong  pu se tenir debout sur l’astre d’en face.   

Et c’est ici qu’intervient Franklin Chang-Diaz, physicien et astronaute. Il a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps parce son invention pourrait bien changer la donne dans l’exploration de l’espace lointain.  "La Nasa n'avait jamais réellement pensé à un système de propulsion de fusée non-chimique et prévoyait d'envoyer des astronautes sur Mars avec des moteurs chimiques, ce qui selon moi n'est pas possible", dit l’inventeur du VASIMR  (Variable Specific Impulse Magnetoplasma Rocket).

 

 


    La distance Terre-Mars varie de 55 à 400 millions de km selon un cycle d'un an et demi. Une mission vers Mars doit donc tenir compte de ce paramètre pour le lancement mais aussi pour le retour des astronautes vers la Terre. Avec la propulsion chimique, Chang-Diaz prévoit la durée d’une mission à presque trois ans, avec un séjour de 18 mois minimum, compte tenu de la fenêtre de lancement pour le retour. Avec VASIMR, la durée de la mission serait ramenée à cinq ou six mois au total, évitant ainsi d'exposer les astronautes trop longtemps aux radiations cosmiques.
    L’innovation proposée par le scientifique est de remplacer l’énergie thermique par l’énergie électrique. Des panneaux solaires ou un réacteur nucléaire compact, fourniraient un courant qui transformerait un gaz comme l’hydrogène en plasma chauffé à des millions de degrés. Le plasma ainsi créé serait accéléré puis dirigé vers la tuyère par un champ magnétique. L’intérêt de ce moteur, c’est qu'il accélère de façon continue. Il faudrait donc effectuer une manœuvre de retournement à mi-trajet pour que le moteur ralentisse le vaisseau lancé à la vitesse phénoménale de 55 km/s (198000km/h).
    Le VASIMR qui propulserait un engin habité vers Mars réclame une grande puissance, de quoi alimenter entre  deux et quatre mille maisons  pendant une année. Il devra être testé en continu, sur la Lune, durant trois mois, c’est le temps d’un trajet aller-retour Terre-Mars. « Il n'est pas possible de construire sur Terre une chambre à vide suffisamment grande et résistante pour tester un tel moteur » affirme Chang-Diaz. « De plus, le VASIMR est seulement un système de propulsion qui fonctionne dans le vide, il ne peut permettre de lancer un vaisseau de la surface d’une planète, les systèmes par propulsion chimique restent indispensables dans ces cas-là », souligne-t-il.

 

 


    Mais avant d’envoyer des hommes sur la planète rouge, des robots prépareront la mission en acheminant le matériel nécessaire (habitat, réserves, etc.) sur la surface. Un réservoir d’hydrogène ou de deutérium sera placé en orbite. « Ce réservoir devra être installé sur le vaisseau dès l'arrivée sur l'orbite martienne, avant même d'entamer une descente vers le sol martien, pour pouvoir faire face à une urgence » assure Chang-Diaz.

 

 


Un autre avantage du nouveau moteur, et non des moindres, est qu’il assure une protection contre les radiations cosmiques, mortelles pour les cellules vivantes, en créant un champ magnétique autour du vaisseau. Tout comme sur la terre. On pourrait avoir la vision réjouissante d’une nef drapée d’aurores polaires. De l'hydrogène liquide à très basse température complèterait le bouclier anti-radiation.
    La confiance dont fait preuve Franklin Chang-Diaz,  qui a volé sept fois dans l'espace, est désormais partagée par l'agence spatiale américaine. Ce n’était pas le cas au milieu des années 2000. Obama a défini sa politique spatiale en donnant une place plus grande, et de l’argent,  à la recherche de nouvelles technologies. Le VASIMR n’est sans doute pas étranger dans ce choix. Il avait juste oublié de dire que le point visé était le même qu’avec constellation : la Lune puis Mars.

 



    Christophe Colomb a traversé l’Atlantique voilà cinq siècles, lançant du même coup le monde dans une autre dynamique. Les bateaux ont évolués, la traversée s’est faite plus sûre et plus rapide. L’Europe a migré dans ces bateaux à grandes voiles, pour construire un avenir meilleur, sur le nouveau monde. Mais dans cinq siècles, qui se souviendra du nom de Franklin Chang-Diaz ? Sans doute personne. On se souviendra de celui qui fit la traversée. Il est tout juste né.



Toutes les réactions (4)

1. 03/03/2010 03:04 - Lucie

LucieGreat !!! Merci à Ring pour cette rubrique fantastique, et merci à vous Monsieur thoraval !

2. 03/03/2010 03:30 - RadioFreeAlbemuth

RadioFreeAlbemuthdire que je serais trop vieux alors pour aller sur Mars quand cela sera possible ...

3. 04/03/2010 18:36 - Greg môk

Greg môkMerci M. Thoroval ! Au plaisir de vous lire.

4. 05/03/2010 09:48 - Jean-François Bonnin

Jean-François BonninNous ferons en sorte de ne pas oublier Franklin Chang-Diaz : merci à Ring et à Iowan Thoraval.

Ring 2012
Dernière réaction

Great !!! Merci à Ring pour cette rubrique fantastique, et merci à vous Monsieur thoraval !

Lucie03/03/2010 03:04 Lucie
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique