Sur le RING

Rachida Dati creuse son Fillon

SURLERING.COM - FRANCE - par Philippe Bilger - le 19/12/2011 - 3 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati mène contre lui. Non pas seulement parce que la France profonde, celle par exemple d'Avallon où Pascale Robert-Diard, pour Le Monde, s'est immergée, se moque de ces péripéties mais parce qu'en elles-mêmes elles n'ont pas d'autre intérêt que de confirmer l'incroyable culot de notre ancienne garde des Sceaux.


 
Rachida Dati, maire du 7ème arrondissement, depuis quelques semaines dispute l'investiture UMP au Premier ministre pour la 2ème circonscription de Paris. Un récent sondage, qui n'a sans doute pas été pour rien dans la publication de sa lettre ouverte à François Fillon dans Le Monde, a confirmé que celui-ci l'emporterait largement face à elle (Le Figaro).
 
Cette missive, qualifiée abusivement de "cinglante" par le quotidien alors que sa teneur me semble plus proche d'une attaque peinant à démontrer un quelconque outrage, ne convainc pas parce qu'on n'y trouve pas une justification plausible de la cause de Rachida Dati. En dehors de la référence à sa féminité et à la diversité, je ne suis pas parvenu - sauf la banalité classique contre les "parachutages" - à extraire de ce texte quoi que ce soit qui conduise à rejeter François Fillon et à la défendre, elle.
 
Il y a quelque chose de pathétique dans la violence de cette ambitieuse qui n'a jamais fui les combats et qui en a gagné quelques-uns. Certains de ceux-ci, voire tous, ont été liés à un mélange d'épisodes intimes et de séquences politiques qui, longtemps, grâce au soutien affiché par le président et sa deuxième épouse Cécilia, a assuré sa réussite éclatante, son aura médiatique en l'autorisant à rêver de triomphes qui la porteraient encore plus haut.
 
Le poste de garde des Sceaux lui a été offert et si elle a fait preuve de courage et d'autorité en mettant en oeuvre les instructions présidentielles, elle n'a pas su traiter la magistrature avec la délicatesse qui convenait et elle a dégradé l'exercice d'une fonction prestigieuse en la mêlant, un temps, à de la vulgarité somptuaire et à des festivités inadéquates.
 
La mairie du 7ème arrondissement lui a été offerte même si, contre toutes les habitudes parisiennes, elle a eu besoin d'un deuxième tour pour en prendre possession.
 
Député européen, elle n'a apparemment pas fait d'étincelles.
 
Porte-parole du candidat Sarkozy, sa pauvreté argumentative et langagière, aux côtés de Xavier Bertrand, m'avait frappé et si j'avais l'intuition qu'elle irait loin, je pressentais qu'elle n'éblouirait personne par sa compétence, ses talents et la puissance convaincante de son sérieux, de son travail et de ses mérites.
 
En revanche, sa personnalité séductrice, souriante dans l'espace public, charmeuse - comme ministre, m'a-t-on dit, ce n'était pas les facettes qu'elle montrait de son caractère mais le pire de celui-ci - comblait les béances, les lacunes et les insuffisances de la professionnelle. Elle se savait capable de surmonter les défis que la jalousie, les rumeurs, les calomnies, d'éventuelles disgrâces mettraient sur sa route, sur son destin. Elle n'avait peur de rien parce que jamais le hasard ne l'avait opposée à un adversaire qui viendrait lui damer le pion sur un terrain qui était à l'évidence son point faible, elle ne l'ignorait pas : celui de la fiabilité technique, de l'aptitude au discours et à une dialectique complexe et fine, de la légitimité politique enfin. Pour qu'elle garde les postes qui lui avaient été pratiquement octroyés, il convenait qu'aucune comparaison, aucune émulation ne fût mise en branle car, sinon, elle ne comptait plus. Un tempérament ne peut pas masquer toute une vie les impasses où mène un arrivisme trop longtemps favorisé puis livré à lui-même.
 
François Fillon est celui par lequel le risque est survenu. Rachida Dati dépasse d'autant plus les bornes, se moque d'autant plus intensément des conventions, de l'unité, des injonctions que seul son atypisme constitue encore sa chance. La crainte d'un scandale plus grand demain qu'hier représente peut-être sa dernière arme. L'exclure de l'UMP serait une très grave erreur aussi bien politique que psychologique (France 2). J'avoue aussi que l'entendre rabrouer par Brice Hortefeux donne vraiment envie de voler à son secours ! Abandonnée à elle-même, mise en quarantaine, elle créera des dégâts, j'en suis persuadé, avec la même énergie et la même audace que celles dont elle a fait preuve pour accéder à la lumière politique sous l'égide d'un Nicolas Sarkozy ayant remarqué "la femme et la diversité".
 
J'ai pu remarquer que Rachida Dati ne se soucie que d'elle-même. La défendre ou l'accabler mobilise son adhésion ou son hostilité. En revanche le reste qui est l'essentiel, ses oeuvres, ses fonctions, ses charges passent au second plan. Elle ne donne jamais de réponse sur le plan professionnel alors que pour soi elle s'agite.
 
Attention à une Rachida Dati qui perçoit qu'elle ne pourra plus faire illusion !

Philippe Bilger
 


Toutes les réactions (3)

1. 20/12/2011 18:06 - Panoramics

PanoramicsPortrait exceptionnel, 347 maximum.

2. 23/12/2011 19:10 - la turlutte

la turlutteN'oublions pas qu'elle doit sa position à une parfaite maîtrise des mécanismes de " l 'inflation" !!!

3. 18/03/2012 18:45 - Spectre

SpectrePendant la période où elle était ministre, il y a aussi ce bilan : un suicide par jour dans les prisons française. Réaction de l'intrigante ? aucune. Les seuls moments où elle réfléchit, c'est quand elle doit s'acheter une paire de pompe (en général, un smic à chaque pied). Elle représente la gouvernance qui vient de s'écouler : acculturée, abjecte, amorale. Vous voyez, nous les avons quand les AAA !

Ring 2012
Philippe Bilger par Philippe Bilger

Ancien avocat général près la cour d'appel de Paris, écrivain. Ring wall of fame.

Dernière réaction

Portrait exceptionnel, 347 maximum.

Panoramics20/12/2011 18:06 Panoramics
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique