Sur le RING

Cantona : quand wall street veut casser la banque

SURLERING.COM - FRANCE - par Laurent Obertone - le 06/12/2010 - 27 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker de l'idole milliardaire du prolétariat.

Si Robespierre avait su… Aujourd'hui, la Révolution, c'est une vidéo de deux minutes seize secondes postée sur Internet. Très fort. Au niveau de la cyber-subversion, l'ancien King n'était pourtant ni le premier, ni le seul… Sauf que Cantona aura toujours ce petit truc en plus. Le petit col relevé qui fait toute la différence. Parole de Partouche.





La vidéo au pull rouge, puis Internet, le bus. Au lieu d'une journée sans électricité, une journée sans attraper le sida ou une journée sans taper sa femme, c'est une journée retrait. Pourquoi le 7 décembre ? Pourquoi  la date anniversaire de Pearl Harbor ? A priori, ça ne vient même pas de Cantona. L'icône de la Révolution est dépassée par sa base… Ou par sa femme, qui fait la pub pour la banque LCL :



révolution canto
featuring nike, partouche & pognon united.


Accordons une chose à Cantona : il joue à domicile. Le gros fric, ça le connait, il sait de quoi il parle. Il avait à l'époque du grand Manchester United tourné la pub la plus longue du monde (pour Sharp). Il était des années durant l'incontournable star des pubs Nike, Bic, Renault, L'Oreal, Partouche, Neuf Télécom, SFR, Lipton Ice tea, etc... Ses millions d'euros touchés en club ne suffisaient pas. On oubliait, Cantona a également arrondi ses comptes en banque avec le Cinéma. Ces six derniers mois, notre révolutionnaire n'était-il pas sur tous vos écrans et affiches publicitaires  pour de nombreuses sociétés cotées en bourse ? C'est un peu comme Stéphane Guillon et ses 70000 euros mensuels qui éructe sur son "Président des Riches".







Tout ça fait de lui un anti-capitaliste très cohérent. On se demande d'ailleurs s'il ne planquerait pas une partie de son fric dans les banques des fascistes suisses. Le fric ne suffit pas pour faire de bons coups de pub. Cantona a toujours su y faire, niveau communication. En fusillant du regard ses propres supporters, en leur faisant chanter la Marseillaise, en envoyant paître l'équipe de France. Ou en "pissant au cul" des journalistes et en fracassant un supporter de Crystal palace… Puis, le meilleur pour la fin, en disant aux journalistes que quand les mouettes suivent le chalutier, c'est parce qu'elles attendent qu'on leur jette des sardines.



En voilà un beau, de jeté de sardine.


Voyant que cette affaire prenait de l'ampleur sur Internet (ampleur toute relative, celle d'un gros flashmob), Cantona a déclaré à Libération qu'il allait lui aussi retirer son argent. Ce qui confirme que son argent est dans une ou plusieurs banques. Depuis des années, sa fortune colossale dort dans les banques, à son profit et au profit de ce capital qu'il souhaite tant détruire. Même chose pour l'argent des sociétés qui l'ont choisi pour égérie et auxquelles il a dû rapporter gros. Ne parlons même pas de ses innombrables contribution au système footballistique à gros fric. Pas facile de cracher tout à coup sur un système qu'on a si bien nourri et qui nous l'a si bien rendu. 

Que le buteur se rassure, sa foule ne réfléchira pas aussi loin. S'ils se trouve des gens si désemparés pour le croire et pour le suivre, c'est qu'ils ont abandonné toute réflexion en chemin. Une profonde misère matérielle et morale les pousse à suivre le footbaleur, comme ils le suivaient jadis de si près sur l'écran. De si près, mais en réalité de si loin. Cantona a-t-il un point commun avec la misère ? Est-il à la hauteur des désespérés qui vont le suivre ? Que fait-il concrètement de sa fortune ?  Que ne l'offre-t-il pas à tous ses fans, à tous ces gens dont il dénonce la situation, à une association humanitaire ? Non. il garde tout. C'est plus sûr. Et les autres riches, ceux qui représentent la grande majorité des placements bancaires, sont-ils aussi incohérents ? Ont-ils intérêt à ce que l'argent perde toute valeur ? À ce que le système bancaire s'effondre ? Bien sûr que non. Pas un de ceux-là ne bougera le plus petit euro. Ce qui va se passer, c'est que quelques guichetiers vont bien se marrer en voyant débarquer mardi, d'un pas hésitant d'adolescent près de perdre son pucelage, des clients ordinaires venus accomplir leur acte révolutionnaire. "Je veux clôturer tous mes comptes. Mon PEL et mon compte courant". Voilà ce qu'ils diront, d'une voix chevrotante, le regard fuyant.






"Ah ! Vous faites la Révolution Cantona ?", rira le banquier. À cet instant, les révolutionnaires ne se seront toujours pas demandé comment leur seront payées leurs futurs salaires et/ou leurs futures allocations. Et la somme des retraits n'atteindra pas le centième des intérêts amassés par Cantona depuis des années. Tout ça pour ça. Mieux valait attendre les maigres intérêts annuels avant de casser son PEL. Les "jeunes" seront aussi de la partie, n'en doutons pas, pour délester vigoureusement les participants au sortir de leur banque, pour participer à leur manière à cette Révolution non-violente. Si les banques sont nos riches, il est bon de ne jamais oublier que nous sommes toujours les riches de quelqu'un. Admettons que ça marche, que les inscrits Facebook du groupe ne se contentent pas "d'aimer ça", qu'ils agissent et qu'ils en entraînent des milliers d'autres dans leur élan. Pendant que Cantona rira devant son grand écran d'avoir encore une fois manipulé tout ce beau monde, qu'est-ce qui se passera, concrètement ?

Admettons que les banques s'effondrent. Que vont-elles faire ? Demander à leurs clients endettés de régulariser immédiatement leur situation (la France compte 1 million de surendettés). Il est probable que les crédits soient suspendus. Qui sera dans la merde ? Les plus pauvres, assassinés par les un peu moins pauvres qui auront suivi un footballeur devenu révolutionnaire. Merci Éric. Au moins Maradona su limiter les dégâts de ses fantasmes révolutionnaires à son seul sport.

Rendons cependant grâce à Cantona, car cette affaire à un mérite non négligeable. Celui qui consiste à faire passer les Arthaud, Besancenot et les Mélenchon pour ce qu'ils sont : des imposteurs inutiles. Arthaud (LO) affirme "qu'on a besoin des banques". Besancenot trouve que c'est une idée "séduisante" mais aussi qu'il faut "aller plus loin", sans préciser où. Fallait y penser et fallait le dire, Olivier. Mélenchon est carrément dubitatif. Faut dire qu'il a sans doute plus d'argent à perdre que vous. "Aller plus loin", "qu'ils s'en aillent tous". Vous parlez de révolutionnaires… Décidément, les masques rouges tombent ! Reste plus que le nez. Et le pull-over de Cantona. C'est pas une Révolution, mais c'est toujours ça.

Laurent Obertone



Toutes les réactions (27)

1. 06/12/2010 10:08 - TitOeuf

TitOeufJe précise juste que riche n'est aucunement une qualité, mais seulement un statut.

Cantona semble bel et bien rattrapé et hanté par une sorte de conscience que je ne saurais trop définir, car j'y pense encore, mais elle a le mérite de dire des choses, qui trouvent actuellement un véritable écho parmi la population.

A tel point, que des ministres de la république et des grands argentiers s'en offusquent eux-mêmes et publiquement de surcroît, ce qui paraît assez incroyable de prime abord

2. 06/12/2010 12:08 - Soucoupe

SoucoupeConcernant le dernier paragraphe, vous avez raison de souligner que cette affaire fait vaciller les postures des farceurs révolutionnaires.
On veut d'une révolution qu'elle soit la plus douce possible, une révolution sans sacrifice ni chaos, avec la table de mise le soir.
La seule forme de désordre souhaitable et souhaité, c'est en fait la spontanéité bon enfant d'une manifestation de grande avenue avec force slogans et embrassades.

3. 06/12/2010 13:00 - nevohteeb

nevohteebOn se demande d'ailleurs s'il ne planquerait pas une partie de son fric dans les banques des fascistes suisses.

Tout chef que vous êtes, vous dîtes de sacrées âneries!
Faites donc un papier sur la suisse fasciste qu'on voit ce que vous avez dans le ventre

4. 06/12/2010 13:53 - Laurent Obertone

Laurent ObertoneC'était du second degré, nevohteeb. J'aurais manifestement dû le présider... Je trouve justement que la Suisse ressemble à une démocratie. Beaucoup plus que la France, en tout cas.

5. 06/12/2010 14:01 - Alan

AlanBon sophisme génétique, bravo! Discréditer une idée en attaquant son porte-parole, quelle classe!

Veillez à rechercher le terme "fasciste" dans le dictionnaire, ça vous évitera de vous ridiculiser!

Si les banques sont en faillites, effectivement, il n'y aura plus d'attributions de crédits! Bravo!

Cette mesure est efficace et simple, elle mettrait une belle merde, et ce serait super - vu votre article, je comprends que ça vous dépasse. Le problème n'est pas les crédits futurs, mais faire tomber cette institution ignoble qu'est l'usure... Toutes ces crapules qui font du fric avec du fric... Mais bon, si vous souhaitez que ce système inique perdure, vous assumerez votre choix le jour du jugement dernier....

Cordialement

6. 06/12/2010 14:25 - Laurent Obertone

Laurent ObertoneRéfléchissez avant de réagir, Alan. "Fasciste", c'était ironique. Les Suisses sont traités de fascistes, ce n'est pas moi qui le dit. Manifestement, le second degré n'est pas votre fort...

Pour ce qui est du choix, pas la peine d'attendre le jugement dernier, on jugera demain si cette mesure est efficace. N'oubliez pas d'aller retirer votre PEL et de le rouvrir gentiment dans quelques jours, comme toutes les crapules qui font du fric avec autre chose. Si vous pensez que Cantona est au dessus de toute critique, tant mieux pour vous, mais acceptez que d'autres ne brulent pas forcément des cierges en son honneur.

7. 06/12/2010 14:38 - Nejma

NejmaJuste en passant, c'est infaisable!
Une fois j'ai voulu retirer 5000 euros en billets cela a été toute une histoire prévenir 2 jours avant etc. Je me demande donc comment feraient ces personnes séduites par cette idée?Cela me parait irréalisable, car les avoirs en banque c'est artificiel.

8. 06/12/2010 14:47 - Ichbinrodolphe

Ichbinrodolphela désorganisation totale de la société ,CAF ,systèmes sociaux et hospitaliers compris donc ,mettrait en effet" une belle merde",dont le résultat ne serait sans doute pas celui dont l'attente fait saliver les anti -banquistes mais révélerait sans fard la loi du plus fort ! Est ce que quelqu'un a essayé par exemple d'imaginer ,d'actualiser ce que deviendrait une file d'attente de l'occupation aujourd'hui et ses braves gens attendant patiemment leur tour ,sans penser même à se servir dans le cabas de la petite mémé ,avec la mentalité ,la société actuelle !Donc rêver, d'une société de pénurie ,ce qu'entraînerait immanquablement la chute de toute l'économie ,je ne sais pas si c'est réalisable ,mais ça risquerait de tourner vite au cauchemar!Bon mais comme en plus c'est totalement irréaliste et infaisable ,ça aura eu au moins pour mérite de faire grimper les prix pour Canto et ses pubs, et autres plateaux télé .Finalement c'est le seul de l'histoire à ne pas finir niquedouille !

9. 06/12/2010 17:37 - Judex

JudexJe parie que dans moins de deux ans Cantona fera de la pub pour une grande banque. Il à toutefois le mérite de mettre à plat les idées de Besançenot et ses potes et d'en démontrer la puérilité. Bon sang, mais c'est bien sûr: Cantona le gentil nounours travaille secrètement pour la BNP... Non, je plaisantais, il est innocent bien sûre.

10. 06/12/2010 18:28 - Alan

AlanA propos du fascisme: très bien, si vous reprenez sans vergogne les bêtises des autres... et que vous vous cachez derrière eux... mea culpa

Je ne m'étalerai pas sur l'analyse des conséquences du retrait, j'avoue ne pas avoir assez de connaissance en ce sujet pour que mon avis soit pertinent... Je trouvais simplement le symbole fort et amusant... et j'ai tendance à aimer les situations de chaos (enfin, c'est personnel et discutable)....

Pour ce qui est de Cantona, je m'en fous. Je déteste le foot et ce personnage m'est franchement anthipathique... Je trouve juste dommage de discréditer une idée en critiquant son porte-parole. L'idée serait venue d'Hitler (puisque vous aimez les références fachistoïdes), je la traiterais de la même façon.

11. 06/12/2010 19:55 - Laurent Obertone

Laurent ObertoneVous êtes sérieusement butté, vous. Ironie, second degré, ça ne vous dit rien ? Si je dis que les Suisses sont des fascistes, c'est une manière i-ron-ni-que de railler ceux qui emploient de tels termes à leur encontre.

Demain, j'arrête l'ironie.

En quoi ne pourrait-on pas critiquer les personnes lanceuses d'idées ? Sont-elles protégées par une aura sacrée ? Quand on met sa bobine en jeu comme l'a si souvent fait Cantona, on s'expose à toutes les critiques. Moi aussi j'aime bien les situations chaotiques fantasmées, c'est sans doute pour ça que je critique le porte-parole de cette idée stupide. La personne qui énonce une idée est une partie intégrante de cette idée.
Si un allumé dit qu'il faut massacrer tous les nouveaux nés de la planète, vous vous abstiendrez de rappeler qu'il est fou ?

12. 07/12/2010 00:19 - Alan

AlanJe suis sans doute un peu susceptible sur l'emploi du mot "fasciste" à l'encontre de la Suisse. A force de l'entendre prononcé au premier degré, mon oreille resiste à l'entendre au second. Mea culpa, sincère cette fois-ci.

J'aurais souhaiter que votre argument de base se situe sur l'idée elle-même, idée que l'on retrouve assez souvent dans les sites (pseudo-)révolutionaires et je ne pense pas qu'on puisse la discréditer en un paragraphe.

Quant à la vision selon laquelle "une personne qui énonce une idée est une partie intégrante de cette idée", nous ne nous mettrons pas d'accord. Critiquer une personne est une chose, une idée une autre. Vous pensez qu'en critiquant le premier, on atteint la seconde, c'est la négation de toute reflexion, le berceau du populisme, la malhonnêteté du politique, la mort de la philosophie.

Si un allumé avait un tel projet, le fait de le traiter de fou, de considérer qu'il l'est, ne serait pas un argument pour discréditer son idée.

Pour vous convaincre de la fausseté de votre opinion, je vous invite à lire l'excellent article de Kevin Mulligan (professeur de Philosophie à l'université de Genève) à l'adresse:

http://peccatte.karefil.com/sbpresse/MagazineLitteraireKM011998.html

13. 07/12/2010 01:16 - Nyarlathotep

Nyarlathotep"Cantona...que la mort à s'offrir en partage..."

14. 07/12/2010 02:14 - Nicolas

NicolasLe naufrage des banques est désiré par l'oligarchie pour l'instauration de la monnaie mondiale en 2018, l'implantation généralisée de micro-puce RFID et le contrôle global. Qui joue le jeu de qui et comment tourner son pied au milieu de tout ça ...
Intelligence et recul sont nécessaires face à une complexité de plus en plus machiavélique.


15. 07/12/2010 09:27 - Ichbinrodolphe

IchbinrodolphePeut être que @ Nicolas a trouvé le fin mot de l'affaire en évoquant sur le sujet de possibles manips psychologiques ,des ballons d'essai dans un autre but que celui que naïvement nous croyons percevoir,une stratégie qui se développe à vrai dire à toute vitesse qu'on retrouve pratiquement dans toutes les affaires récentes qui passionnent les journalistes (et donc fatalement l'opinion).Il fut un temps ou le facteur avait dans sa sacoche de tous les jours les gros billets des allocations familiales et autres paiements en liquide ,20000 30000 euros de maintenant ,sans qu'il risque rien d'autre qu'une étrenne du destinataire !On lui donnerait pas aujourd'hui 20 mètres à faire sans se la faire chouraver sa sacoche avec les dégâts collatéraux encore ! et en avant donc la toute puissance bancaire qui supprime quasiment la circulation d'argent liquide au motif réel de la sécurité :et certains ne veulent pas admettre que le contrôle absolu ,total du citoyen passe par une complicité non signée sans doute mais active intime "dialectique" dirait (ne dirait plus?) Besancenot (un facteur ,ça tombe bien !)entre le système et la délinquance, de la plus petite à la plus violente...

16. 07/12/2010 11:51 - Nejma

NejmaAlan l'appel de Cantona est absurde et je partage entièrement l'ironie de Laurent Obertone.
Personne n’a intérêt à un effondrement du système bancaire. Les crises monétaires et financières débouchent rarement sur des évolutions progressistes.
L’idée est absurde parce qu’elle repose sur une incompréhension de ce qu’est la monnaie.
Il faut se souvenir de la crise monétaire allemande des années 1920 qui a largement contribué à la montée du nazisme et qui n’a pas profité aux forces progressistes voire révolutionnaires qui étaient pourtant très influentes en Allemagne à cette époque.
La vraie question c’est celle du contrôle des banques par l’Etat et par les citoyens et la question des contreparties à exiger en échange du fait qu’elles ont été sauvées par l’Etat. Il n’est pas acceptable que les banques spéculent et usent des paradis fiscaux quand tout va bien, qu’elles demandent l’aide de l’Etat quand tout va mal et qu’elles recommencent à agir comme avant quand les choses s’arrangent.
Une faillite bancaire des grandes banques aurait des effets très graves des salariés et des retraités perdraient leurs avoirs et leur épargne, beaucoup d’entreprises seraient en situation de cessation de paiement avec des conséquences inévitables sur l’emploi.
Ce qui est scandaleux, est que l'Etat sauve les banques sans contrepartie et, dans le même temps, il diminue les salaires des fonctionnaires, baisse les retraites, augmente les impôts supportés par les ménages les plus modestes, le chômage augmente, mais le pouvoir ne s’attaque pas aux paradis fiscaux, n’augmente pas les impôts sur les hauts revenus, ne lutte pas contre les niches fiscales.

17. 07/12/2010 16:50 - Chinasky

ChinaskyCantona, intermittent du cerveau. Le plus drôle : que les médias et les pékins l'aient pris au sérieux. Il a averti qu'il retirerait 1500 Euros en espèces. Le système bancaire tremble ! Il a fait transiter 750 000 Euros d'un compte à l'autre. Attention chaos !!! Gaffe Rokhaya Diallo est sur la page FaceBook de la "révolution" ! Plutôt qu'un Grand Soir le Crépuscule des Ânes...

18. 07/12/2010 16:56 - HP

HPA mourrir de rire, même si le ridicule ne tue pas... Bon article et je partage l'analyse de Nejma sur les effets éventuels. Sa femme en attendant a fait de la pub pour une banque il y a 6 mois... Lui estimant peut-être payer trop d'impôts et elle pas assez payée par la pub, ils ont décidé une révolution en sacrifiant 1500 eur sur je ne sais pas combien de millions (de l'ordre du 0.01 % certainement). Encore, ces 1500 euros vont certainement servir à acheter 2 bouteilles de champ ou de grand cru que personne ne peut se payer pour fêter la farce médiatique... Comme quoi, on peut être très riche et ne pas savoir quoi faire de sa vie et de son argent !

19. 09/12/2010 09:40 - Benjamin

Benjamin"Tout ça fait de lui un anti-capitaliste très cohérent." Faire partie du systeme n empeche aucunement de le critiquer ou d avoir l idée et l envie de le faire tomber. Demandez a Engels...j aimerais aussi une explication de votre part en ce qui concerne la phrase "en envoyant paître l'équipe de France", je ne vois a quel moment de sa carriere de joueur, Cantona l a soi disant fait.

20. 10/12/2010 06:24 - Isla

IslaC'est amusant, au début de l'article, il y a la phrase "A priori, ça ne vient même pas de Cantona." ...mais par contre on parle Cantona dans tout l'article (et oui il n'est ni tout noir, ni tout blanc, comme nous).
Le plus attristant, c'est que vous n'avez pas abordé le fond du problème du tout, qui n'a rien à voir avec Cantona, vous êtes complètement à coté de la plaque, perché sur vos certitudes, vous ne posez ici aucune question intéressante sur le fond , les alternatives, le pourquoi de faire pression sur les banques ..... il semblerait que vous ne soyez même pas allé lire ça: http://www.bankrun2010.com/ .
Mais finalement, vous pouvez ainsi faire votre mini buzz en affichant vos certitudes, avec votre style provoc tiède aussi dénué d'arguments qu'un arbre sans feuilles, allé rassurez-vous, vous aussi vous êtes un peu célèbre comme ça, chacun son truc hein. Le monde se révèle quelquefois beaucoup plus vaste qu'on ne l'imagine...Il y a déjà des gens qui vivent une autre économie...et on rigole bien quand on voit les petits nantis pavaner comme des coqs dans des articles aussi superficiels et non documentés que leur façon de penser.
Mais bon, ça a fait des clics hein !?

21. 10/12/2010 10:36 - Marlow

MarlowBon, je n'ai pas lu l'intégralité des 20 commentaires qui précèdent…
Mais j'ai lu l'article et son accumulation de preuves par l'image grâce aux nombreux films ou autres supports publicitaires vendant divers produits de grande consommation et auxquels le révolutionnaire Cantona a loué ses talents. En effet, Cantona semble être un révolutionnaire dans le système. Peut-être a-t-il lu Guy Debord qui prône la révolution depuis l'intérieur du système ?
Non, je plaisante, Cantona révolutionnaire, je n'y crois pas. Peut-être une partie de lui même est-elle sincère : le côté généreux et énervé. Mais on ne peut pas dire qu'il soit tout à fait sincère. Sinon il aurait fait ce qu'il a dit qu'il fallait faire : retirer tout l'argent confié à sa banque.

Or, il n'a fait que 2 choses : 1) prévoir de retirer 1500€ au guichet d'une banque proche de son lieu de tournage. Cette première action est assez ridicule par rapport à ce qu'il avait déclaré dans cette interview qui a fait le buzz. 1500€ ! On a du mal à imaginer que c'est la somme des avoirs de Cantona. Du coup, on ne voit pas bien à quoi cela correspond. Pourquoi 1500€ ? Pour montrer qu'il le fait, mais, symboliquement peut-être ? Je ne sais pas pourquoi, je n'ai ni lu ni entendu un journaliste questionner vraiment cela. C'est quoi ces 1500€ qu'il avait prévu de retirer le jour J ? Pour finir, il ne le a pas retirés ! Peut-être s'est-il rendu compte que cela n'avait pas le sens que cela devait avoir ?
2) Transfert de 750000€ d'un compte vers un autre : Et alors ? Cantona a finalement décidé, contrairement à ce qu'il avait dit, de ne pas retirer tout son argent. Il a seulement décidé de faire un transfert, peut-être vers une banque qu'il juge plus morale, moins instrumentalisée par le système financier ? Pourquoi pas, cette dernière option est intéressante, elle rejoint ce qu'ont fait plusieurs personnes d'un collectif, dont j'ai oublié le nom : changer de banque. Mais Cantona n'a pas fait ce qu'il avait dit. Et tous ceux qui avaient déclaré "aimer ça" sur facebook ne l'ont pas fait non plus.

Donc, il apparaît qu'Eric Cantona et ses dizaines de milierrs de fans facebook n'échappent pas à la maxime de Karl Marx : "les hommes ne font pas ce qu'ils disent et ne disent pas ce qu'ils font". C'est humain après tout. Mais c'est aussi agaçant car cela nourrit une sorte de faux climat révolutionnaire. On s'affiche révolutionnaire, à peu de frais, et ça marche, la société médiatique relaie cela ans trop se poser de questions. Or, sur un plan moral ou de simple cohérence intellectuelle, c'est se moquer un peu de ses compatriotes tout en se présentant comme un agacé du système voire un révolutionnaire. Bref, pas très sérieux tout ça.

Par contre, qu'un petit moment d'une interview, initialement destinée à un public restreint, ait pu connaître une aussi grande surface médiatique : cela me semble important. Dommage que l'on ne se serve pas davantage de ces effets de buzz pour afficher des idées ou des actions réellement consistantes, non pas pour faire la révolution (je suis contre toute forme de terrorisme et de dogmatisme), mais pour peser davantage sur notre quotidien trop déterminé.

22. 10/12/2010 22:14 - le roi pellé

le roi pelléon est le 10 décembre 2010
et personne Habsolument personne n'a retiré le moindre fifrelin des banques
la révolution cantonna a fait pschitt comme la casette mery
"quand on n'a....que la gueule ...."

23. 11/12/2010 09:49 - thierry bruno

thierry brunoC'est marrant comme le mot "fasciste" en énerve certains au point de le prendre constamment au pied de la lettre. Dur de faire du second degré, M. Obertone !Peut-être faudra-t-il instauré un code typographique, mettre la phrase entre deux °.
Cantona révolutionnaire , c'est à rire ou à pleurer, selon l'humeur du moment. Vous dénoncez parfaitement l'imposture en rappelant la magnifique pompe à frics qu'est ce type alors qu'il ne crée absolument RIEN : c'est un vulgaire rentier, une misérable sangsue. Comme tant d'autres d'ailleurs de son espèce de footeux enrichis par les pieds et si c'est parfois par la tête, c'est par le coup de tête, pas par le cerveau. On pourrait aussi dénoncer Zidane qui se crée une image d'homme généreux quand il n'y a là que du marketing.
Je rejoins sur un point malgré tout Alan, c'est la dénonciation de l'usure, de notre système financier international qui est monstrueux mais auquel l'adoré des français Obama interdit qu'on touche. Mais la proposition puérile de cet âne de Cantona ne perturbera que les plus faibles et certainement pas les plus riches, donc pas lui-même évidemment : salopard mais pas complètement idiot, le tiroir-caisse à deux pattes. Mais contre ce système, il n'y a qu'une révolution possible mais une vraie, avec son cortège de sang, de meurtres et de misères, une révolution comme 1789, comme 1917 ou comme 1936 en Espagne. Qui y est prêt en France ? Probablement pas les petits Besancenot, Arthaud (j'ignorais son nom à celui-là) et encore moins ce faux-cul de Mélenchon. C'est peut-être mieux ainsi car dans une révolution, c'est au final encore une fois les plus faibles qui trinquent le plus et dans les trois révolutions que j'ai citées, c'est une "élite" pire que la précédente qui s'est installée.

24. 11/12/2010 13:05 - HP

HPLe sang de qui ? Ce système financier est généralisé, et même en France, qui faudrait-il tuer pour que ça change ? Et est-ce que ça changerait ? Le PDG est une espèce qui se renouvelle très vite... et ce système n'a que faire de ma revendication des peuples, son Dieu, la main invisible, étant la seule force régulatrice. D'où, entre autres, les rejets des propositions de moralisation pour l'instant. A qui s'adresser ? Comment mettre en place ? les marchés, financiers ou autres, ne sont sont pas des entités tangibles comme une institution. Et chaque banque nous renverra vers l'imbrication économique etc. etc. Moi le premier, j'aimerais que ça change pourtant.

Il faudrait peut-être d'abord arrêter de renflouer les banques quand elles se mettent dedans et trouver un autre système que le système bancaire, à l'échelle des pays pour les budgets des états. Apparemment, des solutions existent mais ce n'est qu'idéologie si le système reste tel quel.

25. 12/12/2010 11:55 - FGB

FGBNe pensez-vous pas qu'il est énervé parce qu'il a placé son argent ( un bon paquet de millions d'euros sûrement) chez des Madoff et qu'il en a perdu la moitié ?
En tout cas la folie financière vient des conseillers de Clinton qui ont fait passer la loi qui permet aux banques de dépot de devenir banques d'affaires et de placer nos sous dans des fonds spéculatifs, transformant ainsi notre argent en dette. On place un euro chez eux. Sur cet euro il en prête, 10, 20, 100 selon les banques. On ne sait plus où est le malheureux petit euro du début et il finit par disparaître dans des crises plus ou moins organisées.
Essayons de laisser nos malheureuses économies dans des banques coopératives même si c'est plus difficile à dire qu'à faire... 564282

26. 16/12/2010 23:21 - Isla

IslaPour mieux comprendre à quel point celui qui a écrit cet article ne s'est pas renseigné et est à côté de la plaque, comme bon nombre de commentaires d'ailleurs, je conseille d'aller lire la section Interview de http://www.bankrun2010.com/

27. 04/05/2011 02:06 - LookHere

LookHereQue les footballeurs footballent mais surtout qu'ils ne parlent pas. Est-ce que Cantona a retiré son "fric"? Allons donc! Hypocrite! Vulgaire politicien! Mauvais acteur! c'est lamentable! Qu'il y ait des gens pour croire dans les imbécilités de Cantona laisse entrevoir un grave problème dans ce pays déjà foutu d'avance! Il ne manquait plus que lui dans la connerie nationale et réductrice! Et pourtant Dieu sait que je déteste les banques ! ...françaises!

Ring 2012
Dernière réaction

Je précise juste que riche n'est aucunement une qualité, mais seulement un statut. Cantona semble bel et bien rattrapé et hanté par une sorte de conscience que je ne saurais trop définir,...

TitOeuf06/12/2010 10:08 TitOeuf
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique