Sur le RING

Les déboires de la Mer de Chine

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Charles-Antoine Menanteau - le 17/09/2004 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Thaïlande, Malaisie, Indonésie... Vulgairement connus pour leurs massages et plages sans fin de sable blanc, ce qu'évoque la stratégie politique de ces pays dans l'esprit de l'occidental moyen représente exactement la même infime obsession de Marc-Olivier Fogiel pour l'oeuvre de Blanchot, c'est-à-dire : rien. Et pourtant, en dehors des préoccupations touristiques façon Houellebecq, les eaux troubles de la mer de Chine renferment les situations potentiellement à risques de demain. Piraterie, drogue et armes, voici la Tsingtao explosive que s'enfilent allègrement les États d'Asie du Sud-Est depuis la guerre froide et l'essor économique de la Chine. Hen rong xing. [1]



Détroits bien vicieux

Malacca, canal de Singapour, Indonésie, qu'ont donc ces passages maritimes de si important dans l'échiquier géostratégique asiatique ?
Tout d'abord un rôle commercial. C'est en effet par ces voies que transitent les deux tiers du commerce japonais, sud-coréen et taiwanais. Excessivement vulnérable sur le plan énergétique, le Japon, quasiment dénué de toutes matières premières, ne pourrait se passer d'un tel itinéraire pour acheminer ses produits. Afin de s'assurer un ravitaillement sans encombre, le pays du soleil levant a multiplié les investissements en Indonésie depuis une vingtaine d'années. Aujourd'hui, il en est le premier fournisseur et client. Ce qui oblige l'État indonésien à respecter ses engagements sans bloquer les voies de passage : si l'économie nippone s'écroule, il y a la perte du client principal.

Il faut également savoir qu'un quart du trafic maritime commercial, dont la moitié du pétrole transporté sur mer, passe par le détroit de Malacca.

Sur le plan militaire, ces détroits ont également une importance capitale pour la force navale russe. En effet, malgré son immensité, le pays n'a guère d'accès à la mer. Il n'y a donc pas d'autres solutions que de passer par le canal de Singapour, qui est sur le plan juridique, un détroit international, donc théoriquement libre de circulation.

Deux problèmes majeurs se posent quand même dans ce jeu d'influence et de nécessité :

La piraterie maritime est un véritable fléau économique et humain dans la région. Selon le Bureau International Maritime, environ 25% des attaques pirates annoncées en 2003 ont eu lieu dans cette zone. Les navires transitant dans ces détroits voguent à faible vitesse, ce qui rend d'autant plus aisées les opérations de ce genre. Leur développement depuis 15 ans n'est pas le fruit du hasard, l'Indonésie possède 17 000 îles dont la plupart sont inhabitées et constituent un refuge de choix pour les pirates. Leur vivier de recrutement est extrêmement prolifique en accord avec la conjoncture désastreuse du pays : contraints de survivre, les plus pauvres s'abandonnent alors à de tels actes. L'État indonésien, en plus d'être largement indifférent face à ces exactions, n'aurait de toute façon pas les moyens techniques pour contrer ces bandes bien organisées.

Le rôle de la Chine est également à souligner : en effet, afin d'assurer un approvisionnement suffisant pour accompagner sa croissance économique, le deuxième importateur mondial d'énergie multiplie les relations diplomatiques avec certains pays d'Afrique (Egypte, Gabon, Algérie...) mais également avec la Thaïlande à travers laquelle elle envisage la construction d'un oléoduc, passant par l'isthme de Kra, afin d'éviter justement le port de Singapour. Dans ce contexte, la Chine revendique par ailleurs toutes les îles lui ayant appartenues et expose clairement son fantasme avoué d'hégémonie en Asie de l'Est.

Archipels du conflit

Plusieurs îles sont donc dans la ligne de mire chinoise. Taïwan, seulement reconnue en tant qu'Etat par quelques pays sous-développés, est la première cible. Si jamais l'empire du milieu venait à se réapproprier ce territoire, il contrôlerait les voies de navigation passant par le détroit de Bashi (séparant Taïwan des Philippines) et le détroit de Formose, qui voient passer à eux deux plus de 70% du pétrole du Moyen-Orient à destination du Japon et de la Corée du Sud. On comprend alors largement l'inquiétude de ces deux pays face aux velléités d'appropriation de l'île de Taïwan par la Chine.

Sans énumérer tous les archipels convoités par les grands d'Asie, il convient de s'attarder sur le cas des îles Spratly : les 33 parcelles de terre formant l'îlot sont l'objet de convoitise tous azimuts. Rattachées au Viêt-Nam (sous autorité britannique) jusqu'en 1938, elles prendront la nationalité japonaise pendant la seconde guerre mondiale, faisant office de base militaire. Depuis la fin du conflit mondial, l'archipel est revendiqué par la Chine, le Viêt-Nam, les Philippines et la Malaisie. Un tel acharnement s'explique essentiellement par des enjeux pétroliers ; en effet, les îles sont situées sur le même gisement que celui de Bruneï (10% des réserves mondiales). Sur le plan juridique, si la Chine parvenait à s'approprier Spratly, elle pourrait contrôler la navigation dans l'ensemble de la région et ainsi devenir le seul gendarme barrant la route au Japon.

Gavée de dollars douteux et de business en tout genre, l'île de Macao, au large des côtes chinoises, fait également grincer des dents la communauté internationale. Ancienne colonie portugaise rétrocédée à la Chine le 31 décembre 1999, l'île est devenue successivement le principal port chinois puis, avec l'interdiction des casinos sous l'impulsion ultra démocratique de Mao en 1946, le bout de terre est devenu le casino grandeur nature de la mer asiatique, avec tout son cortège de subtils divertissements tels que drogue, blanchiment d'argent, prostitution...40% des recettes de l'île proviennent du jeu.

Dans ce pâté impérial où s'entrechoquent course à l'énergie, ego démesuré et business hasardeux, la mer de Chine provoque moult remous au sein de l'échiquier géographique de la région. Les enjeux sont tels qu'ils sont certainement déjà sur la liste des interventions zéronusiennes et américaines, on a récemment mis en évidence l'implantation militaire et financière de l'oncle Sam aux Philippines et en Malaisie. Un prochain bourbier aux senteurs cantonaises semble progressivement se dessiner. Reste à savoir à quelle sauce on va déguster.


Charles-Antoine Menanteau

Notes :
[1] : Bienvenue (Chinois)

Cartes : Cliquez sur le lien, la page Google apparaît et recliquer sur le lien proposé par Google
http://www.google.fr/search?hl=fr&ie=ISO-8859-1&q=http%3A%2F%2Fwww.monde-diplomatique.fr%2Fcartes%2FIMG%2Farton599.jpg&meta=

http://www.google.fr/search?q=http%3A%2F%2Fwww.courrierinternational.com%2Fillustrations%2Farticle%2F2004%2F07%2Fi24596malacca.jpg&ie=ISO-8859-1&hl=fr&meta=

http://www.banyantree.phuket.com/french/images/far_east.jpg

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/images/singapour-map.gif

http://www.google.fr/search?q=http%3A%2F%2Fwww.monde-diplomatique.fr%2Fcartes%2FIMG%2Fartoff600.jpg&ie=ISO-8859-1&hl=fr&meta=

Sources :
South Chine Morning Post
Interview de Chen Pi-Chao, ancien vice-ministre de la Défense, conseiller à la présidence Taiwanaise.
Asia Times
The Manila times
Sur les conseils de François Lafargue, docteur ès Géopolitique.



Soyez le premier à réagir

Ring 2012 Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique