Sur le RING

Le superbe top 50 des Français

SURLERING.COM - FRANCE - par Laurent Obertone - le 09/01/2012 - 25 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Puisqu'on vous dit que vous les aimez.


"TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD, censé établir la liste des "personnalités préférées des Français".
Pour la crise et le reste, on ne sait pas, mais en ce qui concerne le rire, c'est réussi.

Au fil d'une actualité toujours plus trépidante, on entend régulièrement les médias reprendre les résultats de cette enquête. Cette année, ce fut un véritable festival, dès l'annonce des résultats. Même le grand contempteur de sondages Médiapart n'a pas pu s'empêcher de s'incliner devant les résultats de celui-ci, en parlant de "réponse du bon peuple" à Claude Guéant. Rien que ça !

D'où une certaine interrogation. Les Français ont-ils à ce point une vie de merde pour n'avoir d'autre icône que Yannick Noah ? Ce sondage est-il tout simplement bidon ?
Il faut remonter à la source de la chose. Après un rapide parcours dans les canalisations, on apprend sur le site de l'Ifop, que l'enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de 1 018 personnes de 15 ans et plus, en face à face du 2 au 10 décembre 2011. Jusque là, rien d'anormal.

Et soudain, tout s'effondre : "Dans une série de 50 noms, les interviewés ont eu à choisir parmi ceux qu’ils connaissent, les 10 personnalités qui comptent le plus pour eux ou qu’ils aiment le mieux".

- Premier critère : un top 50 avec 50 noms... imposés.

50 sur 65 millions, la présélection est drastique. Qui élabore la composition de cette liste ? Qui, chaque année, décide d'ajouter des noms et d'en retrancher d'autres ? Par exemple, Omar Sy n'était pas dans la liste lors du dernier sondage. Laurent Ruquier y était (44e), et y est encore (38e). Pourquoi ? Pourquoi Florent Pagny ? Et pourquoi pas Julien Lepers ? Et pourquoi pas d'Asiatiques ? Et pourquoi il n'y a pas de gens vraiment importants ?

-Second critère : les gens doivent choisir ceux qu'ils connaissent. L'énoncé du sondage précise que les sondés doivent écarter ceux qu'ils ne connaissent pas…

Un séisme de 7,5 sur l'échelle de la Halde : l'ignorance devient discriminante.
Bien entendu, absolument rien ne nous permet d'insinuer que les Français, si cultivés, pourraient méconnaitre qui que ce soit. D'autant qu'il est question d'actualités vitales, la télé, le cinéma, la musique, l'humour… Bref, du sérieux, tout ce qu'il est urgent de connaitre par temps de morosité, comme disent les journalistes. Grâce à ces derniers, nul n'est censé ignorer François Cluzet.

-Troisième critère : "Ceux qui comptent le plus pour vous et que vous trouvez le plus sympathique". C'est l'énoncé exact du sondage. D'abord, un type peut malheureusement compter beaucoup tout en étant un parfait connard. On ne citera pas de noms, DSK n'est d'ailleurs pas dans la liste.

Ensuite, on peut trouver quelqu'un "sympathique" sans que ça fasse de lui notre "personnalité préférée". Par exemple, Louis Pasteur était aimable comme un tabouret, et il faut bien reconnaitre qu'en contexte microbien, nous eussions préféré sa personnalité à celle de Mimie Mathy. Sympathique, Richard Bohringer ?
Dans cette liste, pas de scientifique, d'économiste, de littérateur, d'architecte, d'inventeur, d'entrepreneur, non, seulement les saltimbanques et autres altruistes professionnels qui squattent les pages de TéléZ depuis toujours. Vous me direz, Anne Roumanoff, ça vaut bien toutes les médailles Fields. La preuve, les gens payaient pour ceux qu'on exhibait jadis à la foire du trône, surement par pour voir des médaillés Fields.

Attendez, ce n'est pas fini, la suite est grande. Voici comment les sondeurs procèdent :

«Voici une série de 50 cartons. Sur chaque carton figure le nom d’une personnalité française. Nous aimerions savoir quels sont, parmi les suivants, les dix Français qui comptent le plus pour vous aujourd’hui, et que vous trouvez le plus sympathique.

Pour cela, voulez-vous d’abord faire deux tas avec ces cartons en mettant d’un côté les personnes qui comptent et que vous aimez bien, et de l’autre, celles que vous n’aimez pas (ou que vous ne connaissez pas). Voulez-vous ensuite, reprendre les cartons des personnes qui comptent pour vous ou que vous aimez bien et me dire quelles sont les dix qui comptent le plus pour vous ou que vous aimez le mieux ?»

Passons sur l'intolérable discrimination faites aux aveugles, aux analphabètes et aux allergiques au carton. Donc clairement, les gens choisissent d'abord ceux qu'ils connaissent, donc ceux à qui ils n'ont pas pu échapper. Et pourtant, on apprend par l'Ifop que certains ermites n'ont pas su donner 10 réponses.
Par ordre d'importance, les gens choisissent évidemment ceux qui paraissent les plus médiatiquement représentés. Imaginez le malheureux sondé devant ses piles de cartons, en train de se demander si Corneille est aussi important que Daniel Auteuil ou François Hollande…
Au passage, on se demande ce que foutent Sarkozy et Hollande, seuls politiques actuels, dans la liste des 50 (48e et 49e). La lanterne rouge revenant à Laurent Blanc, qui se retrouve 50e "personnalité préférée des Français" alors que tout le monde a craché sur son carton…

En clair, pour en finir avec la méthodologie, ce sondage qu'on a fait agrandir et encadrer dans la rédaction de Médiapart ne nous donne absolument pas "une photographie" des "personnalités préférées des Français". Non. Simplement, les médias nous expliquent combien nous aimons les 50 exemplaires de leur top 50, établi par leurs soins parmi leur camelote la plus en vue de ces derniers mois. On s'amuse bien dans le ce petit monde. Ça permet de mesurer le temps que peut rester incrustée dans les cerveaux une image inutile, si elle y a suffisamment été martelée.

Passons au côté comique des choses. Le JDD, fort des résultats de son irréprochable travail, va jusqu'à nous en livrer l'analyse sociologique : "La société de la reproduction sociale, c’est des “Blancs normaux”, avec des parents “blancs normaux”, qui s’échinent à faire des classes prépas, à être premiers en latin. Au fond, on a un conformisme de nos élites à mourir. La créativité de la société française, son dynamisme sont le fait de mecs comme Zidane, comme Noah, comme Omar Sy. En sociologie, on dirait que ce sont des marginaux séquents parce qu’ils changent de rythme, de groupe".
Examinons de plus près le top 5 de nos marginaux séquents, et voyons ce qu'ils ont fait dernièrement pour mériter toute l'affection des Français, ces anticonformistes qui ne s'échineront jamais à être premiers en latin, qu'on se le dise.

En 5, Gad Elmaleh, premier des jeunes (15-24 ans) dans le sondage. On ne cache pas qu'à Ring aussi, on l'aurait bien élu personnalité de l'année.

Oui, Gad Elmaleh est un être d'exception. Parce qu'il est un humoriste, et qu'il est drôle, la qualité première des humoristes connus étant de ne pas l'être (Cf Anne Roumanoff).
L'art de faire rire est d'ordinaire l'apanage des gens sérieux, comme l'hilarant BHL, par exemple. Gad Elmaleh, lui, est un humoriste qui fait rire, même si c'est involontaire. Cette antinomie mérite des explications.
Il y a d'abord le passé cinématographique : passons sur son film raté pour aller à l'essentiel : il a "joué" dans Tintin et a fait la plante verte au JT, mais la plante verte de Spielberg himself. C'est pas rien.
Ensuite, l'actualité : fait extraordinaire et rare d'anticonformisme, Gad a parrainé le Téléthon. Et au sommet de son courage, le marginal séquent a proposé à miss France d'en parler pendant son couronnement, histoire de faire culpabiliser les vils esthètes de TF1.
Et surtout, Gad a dit : "Ce que j'essaie de combattre, c'est la pensée unique". Sans rire, mais tellement drôle. En effet, dans son dernier spectacle, le comique explique aux foules qu'il "déteste les préjugés". Étant donné qu'il construit toute sa notoriété JDDesque sur un somme de préjugés et de clichés, gageons qu'il va totalement recycler son humour. Que dis-je, il a commencé à le faire, si l'on en croit les déclarations citées plus haut.

En 4, Simone Veil

Alors Simone, elle est peut-être pas la première pour balancer des vannes, mais elle a typiquement le CV qui calme un DRH expérimenté. Oui, survivre à Auschwitz, tous les marginaux séquents ne peuvent pas en dire autant. Quand on entend son nom, on éprouve toujours une certaine gêne au niveau des préséances. Doit-on y voir d'abord la rescapée militante ou l'interruptrice engagée ? Bon, on se dit que des rescapées, il y en a eu d'autres, et que comme les Français en période de crise en ont plein le cul de leurs heures les plus sombres, il doit s'agir de l'IVG-woman.
Ce qui se confirme en regardant les résultats d'un peu plus près : les hommes n'ont manifestement pas grand chose à foutre de la femme fœtale, puisqu'ils la relèguent quelque part entre Dany Boon et Florence Foresti, alors qu'elle est deuxième chez les femmes. Notons au passage que ces dames trouvent Mimie Mathy très importante dans leur vie de tous les jours, puisqu'elles la classent 5e. Vraiment, ses adversaires pas plus que ses électrices ne reflêtent l'académicienne à sa juste valeur.
Il faut le reconnaitre, Veil est une sorte d'anti-Elmaleh et doit sa présence ici à son côté trans-générationnel, puisque les vieux l'ont placé première. Ce qui est plutôt rassurant : les médias semblent nous épargner avec l'âge, puisque les vieux ont tendance à perdre le fil des dernières modes du petit écran.

En 4, Omar Sy

Le "trublion" dont vous connaissez au moins le rire. Comment ça, vous ne regardez pas les émissions d'Arthur ? Vous me ferez trois saisons de Secret story, et sans zapper quand Castaldi parle, ça vous calmera.
Plus sérieusement, Omar Sy a révélé avec son pote Fred (tout duo a un perdant) ses talents de comédien. Par exemple, Omar imite aussi bien l'accident africain qu'Eva Joly l'accent norvégien. Mais surtout, d'après le JDD, "le Français d’origine sénégalaise est le héros emblématique du rapprochement pauvres-riches/banlieues-centres-villes/valides-handicapés". Un "héros" (?) qui rapproche tout ce qui est différent, pour le plus grand bonheur des épicuriens de la chose. Ce n'est que la seconde partie du boulot : Omar Sy peut remercier tous ces travailleurs de l'ombre sans qui rien n'aurait été possible, ceux qui se sont acharnés des années durant à créer l'éloignement pauvres-riches/banlieues-centres-villes/valides-handicapés. Sans Joker, pas de Batman.
Pour le versant sociologique du personnage, sachez que "Omar Sy nous déculpabilise face au handicap", dixit le JDD. C'est-à-dire ? Jusque là, le bourgeois hésitait sans doute à jeter des pierres à un paralytique. Une bonne nouvelle : le long travail des militants pro-GiC-GIG pour imposer des expressions comme "personne en situation de handicap" a été détruit en un mois par les Intouchables, film dans lequel un vieux-riche-impotent attend patiemment qu'un jeune-des-cités-sympathique se décide à venir vidanger son pot de chambre avant de le promener dans les parcs en le faisant rigoler. Toute ressemblance avec des fantasmes actuels est purement fortuite.

En 2, Zinedine Zidane

"Oh Zinedine, pas ça, oh non, pas ça, pas aujourd'hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait !"
Et si. Surement parce que Lilian Thuram n'est pas dans la liste, c'est sur lui que ça tombe. L'autre footballeur de la liste avec Laurent Blanc est deuxième du classement des personnalités que 1 000 français connaissent le mieux parmi les 50 qu'on leur a montré.
Qu'en déduire ? D'abord, tout bon observateur notera que c'est le seul chauve involontaire du classement, avec Gérard Jugnot.
Ensuite, la constance de Zidane dans ce classement montre que personne n'oublie le grand Zizou, celui de 1998 (14 ans déjà !), celui qui marquait des buts avec sa tête, occasionnellement des italiens, s'assurait chez Generali, faisait des galas de charité, tout en conservant un certain côté marginal séquent quand il s'agissait de faire des phrases et de ne pas faire peur en souriant. Et oui, c'est un anticonformiste, Zinedine, et c'est pour ça que les gens l'aiment : il joue au foot et s'en cogne de ne pas être premier en latin. Le fantasme de tout bon sociologue.

And the winner is… Yannick Noah

Comment présenter Yannick Noah ? C'est bien simple, les gens l'appellent l'idole des marginaux séquents.
Comme Simone Veil, on se pose la question des préséances : est-il d'abord le type qui chantait Saga Africa ou celui qui gagnait Roland Garros ?
Yannick Noah, c'est l'homme parfait. Il a des dreads, il est pour la paix et contre la guerre, il chante qu'il est métis, d'ici et d'ailleurs, mélange de couleur oh-oh, il a un fils en NBA, il a pourri la gueule des sportifs espagnols, il dénonce les frontières, la marseillaise et l'UMP, il participe aux Enfoirés et au Téléthon, il est poursuivi par le fisc, il a quitté la France pour New York parce que Sarkozy a été élu… N'en jetez plus ! Que dire, que dire tant les faits sont éloquents...

"Noah, il est tellement vivant, il prend un tel plaisir à vivre qu’il te le communique". Parole d'éducateur spécialisé ? Non, de sociologue. Toujours celui du JDD, auquel nous allons laisser le mot de la fin.

"La créativité de la société s'est déplacée vers ces marginaux", nous explique l'individu, au lieu de reconnaitre que les journalistes ont déplacé la société vers les marginaux. L'animateur de café-philo estime ensuite que ce sondage montre que "la société française est moins raciste que ce qui se dit parfois".

Il est aussitôt recardé par le JDD : "Cela peut faire penser à 1998 et à la victoire de la France black-blanc-beur, analyse Frédéric Dabi. Mais n’oublions pas que quatre ans plus tard, Jean-Marie Le Pen était au deuxième tour de la présidentielle".
Moralité : faut toujours se méfier du retour de la bête dont le ventre d'où elle a surgi est encore 'achement fécond. La preuve, il y a Poivre-d'Arvor et Pernaut dans le classement, mais pas Roselmack.
Comme quoi, avant de nous sortir le parfait sondage-bidon indiquant qui nous devons massivement préférer, le JDD a encore du boulot.
Peut mieux faire.

Laurent Obertone



Toutes les réactions (25)

1. 09/01/2012 14:33 - follion

follionexit les Lemaitre, Bompastor, Dussautoir (section sport, et j' en oublie...), oubliés Zemmour et Naulleau ( personne ne regardait ONPC pour autres choses que leurs interventions), zappés Dujardin et Béjo, la HAÏPEUH a décidé, le con et bon petit peuple suivra... sauf que personne n' y croit.

2. 09/01/2012 15:27 - René de Sévérac

René de SévéracJe résume :
1. tu fais le buzz (quel que soit l'idées) , tu passes à la TV;
2. tu passes à la TV, donc les gens t'aiment (car ils te voient);
3. parce qu'ils te connaissent (synonyme, t'aiment) ils te JDDisent;
4. comme tu es élu parmi les 50, tu passes à la TV.

Le seul problème est d'entrer dans la boucle :
Pour ma part "Omar & Fred" m'indisposaient à un point tel que je Zappais !
Mais, je n'ai pas vu le film ... et au vu du succès, je zapperai ça aussi.

3. 09/01/2012 15:28 - Raphael

RaphaelBienvenu Laurent, vous nous aviez manque !
Superbe article

4. 09/01/2012 15:30 - René de Sévérac

René de SévéracOn devrait se relire :
1. tu fais le buzz (quelle que soit l'idée) , tu passes à la TV;
Pardon !

5. 09/01/2012 15:40 - Carottine

CarottineClap clap clap

6. 09/01/2012 17:53 - an austrian perspective sur le ring

an austrian perspective sur le ringObertone, c'est du lourd

7. 10/01/2012 17:39 - Nejma

NejmaRavie de vous retrouver Laurent, très bon article!
Eh oui, on additionne des gens qui mesurent en centimètre avec des gens qui mesurent en kilomètre! C'est cela entretenir l'illusion de vérité.

8. 10/01/2012 20:40 - matilian

matilianUne machine médiatique au service de l'image d'un petit microcosme parisien. A qui profitent Zidane, Omar Sy, Noah?

Aux gens avec lesquels ils s'affichent. Un ignoble milliardaire sans conscience s'affiche avec une de ces "célébrités préférées des français"? C'est qu'ils doivent être sympas, messieurs Lefoncé, Boldoré, Séguélàsijysuis, Pastouche; on leur pardonnera les lois votées en leur faveur exclusive, l'évasion fiscale opérée par des armadas de comptables, les délocalisations et la précarisation, les pactes passés avec des démocrates au turban arabique... Si dans la photo il trinque avec Zidane, c'est un gentil, nan?
Ah, et puis ça permet aux politiques de gauche (jusqu'à droite) de faire de l'affichage partagé, à défaut d'avoir le début du commencement d'une solution.

9. 12/01/2012 12:02 - Legecko

LegeckoL'intelligence est de retour , merci Mr Obertone ;
Belle analyse sur cette imposture sondagière ; ils prennent vraiment les français pour des cons !

J'ai un listing de 500 adresses mail ....ils vont profiter de ce billet !

10. 14/01/2012 16:14 - Nejma

NejmaDommage Laurent vous ne répondez plus aux échanges cela donnait du piquant snif!

11. 16/01/2012 03:01 - Sylvain Métafiot

Sylvain MétafiotTrès drôle et tellement juste.
"Vous me direz, Anne Roumanoff, ça vaut bien toutes les médailles Fields"
Splendide.

Les commentaires sociologiques du JDD sont également hilarants.

12. 21/01/2012 16:31 - Klingklang

KlingklangUn splendide article déconstructeur au possible de la connerie dominante et triomphante :merci laurent Obertone et bravo ..

13. 26/01/2012 20:56 - commequidirait

commequidiraitDe splendides commentaires (l'article est pertinent évidemment mais les réactions sont plus profonds, on sent qu'ils sont le fruit d'une réflexion peu commune) : nomination pour les meilleurs morceaux (avec la voix de Michel Drucker) :
- Carrotine pour "Clap clap clap"(5) : Trois mots mais du grand art !
- Raphael (3) pour "Vous nous aviez manque" (sic) : un peu mélo mais on aime bien pleurer de temps en temps...
- Nejma (l'incorrigible et un peu dans le même registre) : "Dommage Laurent vous ne répondez plus aux échanges cela donnait du piquant snif!"


Ps : J'avais oublié le 6 : expression préférée de mon fils de 11 ans : " c'est du lourd"...

14. 26/01/2012 23:26 - Cadet de Gascogne

Cadet de GascogneMedisance, une réflexion tres commune... Ca vous fait bander d'etre mechant gratuitement en se cachant derrière un pc ? C'est tellement lache et facile. Enfin, bon.

15. 27/01/2012 23:40 - commequidirait

commequidirait@14 : mais oui, j'avoue sans rougir que j'aime bien être sarcastique de temps en temps (mais ce n'est pas ce qu'on peut appeler de la méchanceté, c'est tout au plus de l'inoffensif "chambrage"...)

16. 28/01/2012 11:38 - Nejma

NejmaCommequidirait à quand l'ouverture d'un atelier d'écriture par vous du bien savoir commenter ou de l'art de la pertinence?
Que voulez-vous que l'on réponde à cet article? Il pointe un aspect intéressant des sondeurs, des instituts et des sondés, si vous souhaitez que je sorte ma science à ce sujet, alors il va falloir me le demander à genoux. Parce que je ne sais, incorrigible, vous dites ce sont les esclaves que l'on corrige à peine les enfants. Si vous estimez que ma pensée relèverait de celle d'un enfant j'en serais complimentée et non froissée. Vous avez changé vous aussi, vous étiez plus déférent, courtois, ouvert. Vous conspuez les attaques, et en même temps vous émettez des jugements de valeur sur notre pensée...
Oui,je trouve que le ring a changé oui c'était plus intéressant quand Laurent Obertone nous répondait.

17. 28/01/2012 20:31 - commequidirait

commequidirait@16 : Bon, je vous explique en deux mots et ensuite, cessons cette discussion ridicule : il me semble parfois salutaire d'introduire un peu de légèreté et de sarcasme dans ces commentaires dignes d'élèves qui révèrent au delà de toute limite leurs "maîtres"ou qui se prennent un peu trop au sérieux. Maintenant, libre à vous, de vous moquer à votre tour de mes commentaires ; si ce n'est pas insultant, je ne crois pas que je m'en formaliserais... Quant à être courtois, je n'ai insulté personne. Fin de la discussion en ce qui me concerne.

18. 28/01/2012 20:50 - Nejma

NejmaCommequidirait d'accord pour la légèreté et le sarcasme. Je n'ai pas de maître, et je ne me prends pas au sérieux. Alors discutons!

19. 29/01/2012 17:23 - Laurent Obertone

Laurent Obertone"c'était plus intéressant quand Laurent Obertone nous répondait"

Je préférais réserver mes réponses aux affirmations discutables émanant des non-mal-comprennants. Chère Nejma, la vôtre me semble correspondre au cahier des charges !
Je ne suis pas certain de rendre les discussions plus intéressantes, puisqu'elles tournent systématiquement en un copieux hors sujet. Et une fois les discussions commencées, il faut les finir. Parfois on a le temps, parfois moins, et ça laisse tout le monde sur sa faim.
Mais enfin, si vous croyez que ça peut avoir un intérêt quelconque, je garderai un oeil sur les débats.

20. 29/01/2012 19:24 - Nejma

NejmaLaurent sourire, si cela peut avoir un intérêt quelconque?
Pourquoi publiez-vous ici et pourquoi avez-vous des lecteurs?
Parce que votre motivation initiale n'est pas de témoigner, de dévoiler votre personnalité créative et surtout écrire sur ce qui vous passionne , sur ce qui fait problème dans notre société? Vous ne rechercher pas toujours le consensuel certes et le polémique vous donnerait plus de hargne à convaincre?
Celle de ceux qui commentent de vous valoriser , de vous provoquer, dévoiler leur système de représentation, sans pour autant avoir raison et surtout avoir ses raisons tout en ayant le "besoin"d'être en interactivité.
Gardez un oeil, pour que l'envie de vous lire soit toujours au rendez-vous.

21. 06/03/2012 10:02 - ODE

ODEbravo et merci pour cet excellent article qui m'a bien fait rire. En même temps.... il y a là dedans un côté "propagandastaffel" (excusez-moi si l'orthographe n'est pas correcte) qui fait peur!

22. 22/05/2012 20:46 - Hirosaki

HirosakiObertone, combien de mégatonnes ?

23. 15/08/2012 17:31 - ACL

ACLPourquoi nous a-t-on ressorti cette manipulation cet été ?
Le JDD n'a rien à publier ?

24. 20/09/2012 11:07 - M.G

M.GUn article qui nous montre, nous explique, nous éclaire et nous forge un avis! Bravo Laurent!

25. 06/06/2013 19:15 - newsm

newsmnabila la personnalité en fuure préféré des francais !!


mais allo quoi, allo, si t'a pas une nabila comme personnalité francaise préféré, t'a rien quoi, mais allo quoi !!

allo, mais allo quoi, moi je vais refaire la méthodologie et la liste.

N°1 nabila
N°2 nabila
N°3 nabila
..
..
..
N°49 nabila
N°50 nabila

bon maintenant faite votre choix, mais moi je choisi nabila !


bon pour ceux qui n'auraient pas compris le enième degré, je peux rien faire pour eux.

allo allo allo ........... bip bip bip bip..........

Ring 2012
Dernière réaction

exit les Lemaitre, Bompastor, Dussautoir (section sport, et j' en oublie...), oubliés Zemmour et Naulleau ( personne ne regardait ONPC pour autres choses que leurs interventions), zappés Dujardin...

follion09/01/2012 14:33 follion
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique