Sur le RING

Le retour de l’ours russe

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Aldo-Michel Mungo - le 07/12/2010 - 8 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Intrusion dans l’espace aérien canadien, manœuvres dans le Golfe de Gascogne, déploiement au Venezuela, raids de longue durée sur le Pacifique ; c’est certain : « Russia is back » et les bombardiers stratégiques nucléaires sont des pièces maîtresses dans cette stratégie mise au point par Vladimir Poutine. La reprise des vols stratégiques, le conflit en Géorgie et les accords militaires en Amérique latine semblent être les prémices du grand retour russe sur la scène militaire internationale. Toute cette activité permet aux pilotes de l’aviation stratégique de dépasser, pour la première fois depuis 20 ans, les 80 heures de vols annuels. Ces vols de bombardiers à long rayon d’action avaient diminué après la chute de l’URSS, en raison du manque de financement de l’armée.



C’est en août 2007 que Vladimir Poutine annonce la reprise des vols de bombardiers stratégiques Tu-22M Backfire, Tu-95MS Bear et Tu-160 Blackjack. Le Blackjack est le plus grand avion capable de transporter l’arme nucléaire. Avec le retour de cette activité aérienne, la Russie entend montrer sa détermination à reprendre sa place de grande puissance militaire et par là-même peser face aux États-Unis. Plusieurs incidents ont émaillé ce réveil de l’aviation russe ; ce qui indique peut-être une volonté de tester les systèmes de défense occidentaux. Ainsi à Noël 2007, des bombardiers font des incursions dans les espaces aériens danois ; puis les Russes organisent, avec des bombardiers Blackjack, une simulation d’attaque sur la côte-est de l’Angleterre et obtiennent un délai de 90 secondes avant d’être interceptés. Volant à basse altitude sur la mer du Nord, ils ont changé de cap à seulement 20 miles nautiques du territoire britannique.
Le mois suivant, le 22 janvier 2008, la chasse norvégienne et britannique interceptent deux Tu-160 en route pour la baie de Biscaye où ils vont effectuer une mission d’entraînement suscitant l’émoi dans les milieux militaires français surpris par cette intrusion dans une zone proche des côtes françaises.

Le 18 février 2009, c’est au tour des Canadiens de s’émouvoir : un Blackjack a pénétré à l’intérieur de l’espace aérien national à quelques heures de l’arrivée de Air Force One avec à son bord le Président Obama. Il faut l’intervention des chasseurs CF-18 Hornet pour que l’intrus daigne regagner l’espace international. Les Russes répliquent que les Canadiens cherchent en fait un prétexte pour justifier l'élargissement de leur présence militaire en Arctique, qui recèle de grandes réserves d'hydrocarbures. Ce qui est certain c’est que les intrusions agressives des bombardiers russes font le jeu d'Ottawa en l'aidant à justifier ses plans dans la région.
Mais, l’activisme russe s’étend aussi à d’autres régions du monde comme l’Amérique latine.

Ainsi, le 10 septembre 2008, deux Blackjack, basés à Mourmansk sur la mer Blanche, sont déployés durant une semaine au Venezuela. Ils effectuent 2 sorties de 6 heures, dont une en Mer des Caraïbes en direction du Panama et une en direction du Brésil, sans être interceptés par la chasse des pays concernés. Repartis le 18 septembre pour leur base d’Engels, ils réalisent à cette occasion 2 records: un vol de 15 heures et un ravitaillement en vol de nuit avec un Il-78 au-dessus de la Mer de Norvège, une première pour des bombardiers stratégiques russes. Ils sont bien entendu escortés à l’aller et au retour par des F-16 norvégiens.
Ces déploiements font suite à d’importants exercices qui ont revus le Blackjack en action en septembre et octobre 2008 ainsi qu’en mars 2009 où des Tu-22M, Tu-95MS et Tu-160 ont effectué des tirs de missiles de croisière sur des cibles d'entraînement sur le polygone de Pemboï, dans l'Oural polaire.

Depuis décembre 2009, ce sont des bombardiers stratégiques Tu-95MS Bear qui tous les mois, venant  de leur base d'Oukraïnka au Sud de l'Extrême-Orient russe, effectuent des missions de patrouille au-dessus des océans Arctique et Pacifique, à proximité des côtes américaines. Objectif : effectuer des entraînements de près de 16 heures, pour des vols sans repères visuels, et la réalisation de ravitaillements en vol avec des Il-68. Les avions sont systématiquement interceptés par l’US Air Force et les forces d’auto-défense japonaises au-dessus du Pacifique et par ceux de l’Otan au-dessus de l’Arctique.

Depuis le début 2010, la chasse britannique a du intervenir plus d’une vingtaine de fois pour intercepter des bombardiers stratégiques russes alors qu’ils pénétraient dans l’espace aérien du Royaume-Uni.
Le 10 mars 2010, ce sont deux chasseurs Tornado F3 du Squadron 111 qui ont décollés de la base de Leuchars.  Après avoir intercepté deux Tu-160 Blackjack près de Stornoway dans les Western Isles, les Tornado les ont  suivis alors qu’ils volaient vers le sud avant qu’ils n’effectuent un virage vers le nord, juste avant la côte d’Irlande du Nord. Finalement, après quatre heures de vol, les Russes ont quitté les approches des côtes britanniques et sont repartis vers le large.
En juillet 2010, les CF-18 canadiens interviennent à nouveau afin de repousser des bombardiers russes qui tentent à plusieurs reprises de sonder l'espace aérien du Canada. L'interception a eu lieu à quelque 460 km à l'est de Goose Bay, au Labrador, dans une zone tampon. Bien qu'ils n'aient pas pénétré dans l'espace aérien canadien, les Russes étaient à l'intérieur de la zone de 300 milles nautiques que revendique le Canada. Chaque année depuis 2007, les Canadiens interceptent ainsi entre 12 et 18 bombardiers nucléaires qui tentent de pénétrer leurs défenses.

Les tentatives d'intrusion sont de plus en plus fréquentes. Le Canada est dans la course avec la Russie et d'autres pays dans la revendication de la souveraineté sur l'Arctique. Les géologues estiment que ce territoire recèle d'importantes réserves de pétrole, de gaz naturel, de diamant et de minéraux. Un compte-rendu des services de renseignement russes prédisait en 2007 que des conflits éventuels étaient possibles dans ce contexte de course aux ressources naturelles.
Les États-Unis, la Norvège et le Danemark revendiquent également la propriété de portions des fonds marins arctiques. Même la Chine, qui pourtant n'est pas voisine de la côte de l'Arctique, a fait des incursions maritimes dans cette région. Un amiral chinois déclarant cette année que puisque la Chine abritait 20% de la population mondiale, elle devrait posséder 20% des ressources de l'Arctique.
Ces incursions dans l’Arctique surviennent alors qu’un débat fait rage au Canada, sur la nécessité de remplacer les CF-18 vieux de 30 ans par une nouvelle génération de chasseurs. Le gouvernement Harper s’est, en effet, engagé à acheter 65 avions F-35A au coût de 9 milliards $.

Et la Russie ne limite pas ses ambitions aux cieux. Le 2 août 2007, une mission d’exploration russe a planté un drapeau au fond de l’océan Arctique, à plus de 4.000 mètres sous le pôle Nord, un exploit salué par Vladimir Poutine, partisan de la mainmise sur cette région riche en ressources naturelles.

Aldo Michel Mungo
analyste en géostratégie, directeur de la rédaction du magazine militaire Carnets de Vol.



Toutes les réactions (8)

1. 06/12/2010 15:49 - Thib

ThibAnalyse intéressante, on a vraiment envie d'en savoir plus sur cette éventuelle "bataille de l'arctique".

2. 06/12/2010 21:15 - Aldo

AldoMerci, Aldo, pour cette longue énumération de fait par ailleurs très intéressants et passés totalement inaperçus.

Et alors, vous en tirez quelles conclusions?

3. 08/12/2010 01:51 - Orchid

OrchidLa conclusion c'est que les pingouins et les ours polaires vont bientot disparaitre...

4. 08/12/2010 02:45 - Pierre

PierreBon article, détaillé et sur un sujet peu évoqué. Mais faut-il voir la Russie comme une éternelle ennemie, alors que toute l'histoire européenne jusqu'en 1917 a compté avec la Russie dans le concert des nations et non les USA. Ce n'est pas non plus l'intérêt du Japon de voir ses propres intérêts être bridés par Washington dont la politique étrangère est désastreuse par rapport à l'énorme potentiel américain. Car, oui, la Russie est une dictature qui ne dit pas son nom. Mais avoir pour allié la pire théocratie au monde (l'Arabie Saoudite), est-ce plus honorant qu'une grande nation telle la Russie ?

5. 08/12/2010 10:31 - commequidirait

commequidiraitArticle intéressant.

Par ailleurs, ce n'est pas le sujet de l'article mais on pourrait toujours discuter pour savoir si la Russie est une dictature. On pourrait aussi se demander ce qu'est une démocratie.
J'ai habité 9 ans à Moscou et je me suis toujours senti plus libre qu'en France (je ne plaisante pas).
Quoi qu'il en soit, je ne partage pas l'indignation de ceux qui s'indignent que ces braves russes ne puissent éprouver l'immense bonheur de vivre en démocratie (mot tellement vague qu'il en devient vide de sens).
Il se trouve que la plupart des peuples du monde accordent davantage d'importance au fait d'avoir un toit sur la tête, quelque chose dans son assiette, de pouvoir vivre correctement. La démocratie est un luxe de riche.

6. 08/12/2010 13:54 - antihistaminique

antihistaminique@ commequidirait : tout à fait d'accord avec toi, du reste il semble échapper à certains que la Russie n'est plus une dictature depuis l'écroulement du régime soviétique en 1991.
Mais peu importe, en France , c'est un sport national de s'en prendre constamment aux mêmes têtes de Turc : non seulement la Russie et la Chine, mais aussi les USA -dont on tête pourtant la culture au goulot-,l'Angleterre (mais pas le reste du Royaume-Uni, parce qu'on feint de croire que l'"Auld Alliance" avec l'Ecosse est toujours d'actualité ), la Suisse, l'Autriche, les Pays-Bas et la Flandre "aux dérives populistes", la Pologne ("cathos réactionnaires"),l'Italie à cause de Berlusconi (on croit que c'est un dictateur), la Serbie à cause de "Milosévitchchchchch"(il est mort et enterré, mais peu importe, "les Serbes sont des égorgeurs", qu'on se le dise!), les Israéliens évidemment (et ce n'est pas par antisémitisme, car comme chacun sait, les Israéliens ne sont pas de vrais Juifs), les Blancs d'Afrique australe ("les fermiers blancs se font massacrer? bien fait, ils n'avaient ka pas coloniser !"),
finalement, le Séfran moyen déteste la moitié du monde!

7. 08/12/2010 16:45 - Alex

AlexUn roman que je vous conseille sur ce sujet de la bataille pour les ressources energétiques en arctique

Journal intime d'une prédatrice de Philippe Vasset

8. 10/12/2010 01:55 - Krzysz

KrzyszTrès bien, "Russia is back"... Mais pour combien de temps? Comment peut elle rester durablement une puissance mondiale quand sa démographie s'effondre littéralement? La Russie risque de devenir très rapidement un énorme désert.

Ring 2012
Aldo-Michel Mungo par Aldo-Michel Mungo

Universitaire, analyste en géostratégie Directeur de la rédaction du magazine militaire Carnets de Vol.

Dernière réaction

Analyse intéressante, on a vraiment envie d'en savoir plus sur cette éventuelle "bataille de l'arctique".

Thib06/12/2010 15:49 Thib
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique