Sur le RING

Juste une fois avec Aïcha

SURLERING.COM - THE BOOKMAKER - par Maurice Gendre - le 02/02/2005 - 1 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Fiction de banlieue, par Maurice Gendre




C'était ce matin. Après un court trajet monotone dans le 358, je pris l'escalator pour rejoindre le RER A. Station Nanterre-Préfecture. Sitôt monté dans un wagon, une vieille connaissance... Depuis la fin du CM2, je n'avais pas croisé Aïcha. Depuis 1992, elle avait évidemment changé. Et moi aussi.

Malgré son impressionnante métamorphose physique, je la reconnus immédiatement. Je décidai donc de me « présenter ». Elle fut tout d'abord très surprise. Puis heureuse de me voir. Enfin, je crois... Après ces brèves retrouvailles et quelques formules de politesse d'une navrante banalité, elle s'empressa de me demander : « Que deviens-tu ? ». Je me débrouillai donc pour résumer les treize dernières années en deux minutes chrono. Ce ne fut pas très compliqué.

Je lui posai à mon tour la même question. Nous n'étions pas encore arrivés à la Défense. A proximité d'Auber-Opéra, elle termina son récit. Pour information, il faut environ huit minutes pour parcourir la distance la Défense - Auber ... Durant son discours, je découvris une femme. Coupe de cheveux à la « Jennifer Aniston », des bottines noires s'arrêtant légèrement au-dessus des genoux laissant deviner des collants ou des bas (noirs également), une jupe serrée, un haut très échancré permettant d'apercevoir un soutien-gorge en dentelles (Victoria ou Chantelle ?), des toutes petites boucles d'oreille dorées, des cils délicieusement allongés, des paupières légèrement maquillées...

Elle était loin la petite boulotte qui était assise à côté de moi en primaire. Finies les bagues, les tee-shirts amples, la casse-cou qui jouait au foot avec mes potes et moi dans la cour de récréation.
Depuis un an, elle était conseillère juridique pour un cabinet d'audit. Un peu moqueur, je ne pus m'empêcher de lui demander son avis sur Andersen Consulting. Puis, la conversation s'orienta vers ses frangins. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ces derniers incarnent à eux seuls tous les ratés de la prétendue « intégration » à la française.

Mohammed est l'aîné de la famille

Il a deux ans de plus qu'Aïcha. Je le connaissais bien. On a évolué dans le même club de football au tout début des années 90. Il était ailier droit. Le roi du débordement. Je jouais déjà libero à l'époque. Je l'ai perdu de vue en 1993, quand j'ai décidé de quitter les Hauts-de-Seine pour les Yvelines. Dans le 92, toutes les rencontres dominicales se terminaient en baston générale. Quand on a pas le physique de Tyson et que la boxe on préfère la regarder sur Canal+, la pratique du football dans les Hauts-de-Seine peut très vite devenir lassante. Mohammed aimait la castagne. Il était souvent à l'origine des rixes. Autant dire qu'il ne m'a pas suivi dans mes pérégrinations franciliennes.

Aïcha s'est contenté de lâcher : « Il est à Nanterre ». Comprendre par « Nanterre » : la prison. Je ne fus pas trop surpris. Par une sorte de curiosité malsaine, je voulus en savoir plus. « Avec quelques petits cons du quartier, ils ont voulu braquer des banques après avoir vu un reportage sur Mesrine ! », lança Aïcha d'un air dépité. Dès la première tentative, Mohammed et ses potes ont été serrés. Verdict : prison ferme. Le cadet de la famille Larbi (deux ans de moins qu'Aïcha) a fait « plus fort ». Il doit quitter le collège en 5ème  après être exclu pour racket. Très vite, il est enrôlé par les « grands » de la cité.

Au passage, cette cité portait encore un nom bucolique ou botanique à l'instar de toutes les cités les plus pourries de l'Hexagone. Une façon comme une autre de masquer le désastre. Donc, sous l'impulsion des « grands », Larbi se met très vite à dealer. Au début, il se contente du shit. L'argent ne cesse de faire gonfler ses poches et son ego. Mais très rapidement, ça ne lui suffit plus. Alors, il passe à la blanche. D'après Aïcha, il est même devenu durant un temps le fournisseur attitré d'un pubard très en vogue de la place parisienne. Le mondain aimait s'encanailler dans le 92 auprès des Arabes des cités.

Larbi tombe une première fois en 2000. Mais, se fait uniquement choper avec une savonnette. Il sort fin 2002. Là, sans boulot et sans diplôme, il glande devant la tour 38. Manque de chance, la mosquée du quartier est tombée sous la coupe des salafistes. Les sémillants intégristes ont également infiltré toutes les associations de la cité avec la bénédiction de la municipalité. Au cours de prêches enflammés, l'imam exhorte les fidèles à ratisser en bas des tours. Larbi est une proie. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il change ses habitudes alimentaires, vestimentaires ... et se met à voyager.

Aïcha ne s'attarde pas davantage sur le cas de Larbi. Elle se contente de m'avouer qu'il a fréquenté en 2004, des madrasas pakistanaises... et qu'il est surveillé « par un certain Bruguière » !!! Les deux frères d'Aïcha sont les fruits de trente ans de démission républicaine, d'immigrationnisme, de Sos-racisme et tous ces « isme » bidons si chers à la gauche caviar. Evidemment, un type de gauche aux « pensées » angéliques me rétorquerait : « Bien sûr  que si l'intégration fonctionne : la preuve par Aïcha ! ». « Mais pour une Aïcha combien de Mohammed et de Larbi? », devrais-je aussitôt riposter.

La conversion par l'érection ?

Après avoir évoqué le cas des deux « symptomatiques » frangins, mon regard se perd à nouveau sur la silhouette féline d'Aïcha. Une idée me traverse alors l'esprit. Si les islamistes étaient plus stratèges que cons, ils enverraient leur femme pour convertir l'Occident. Les Turcs ont semble-t-il compris la combine. Quand je vois la sublime styliste Ece Ege sur les plateaux de télévision, je deviens presque (j'ai bien dit « presque » n'exagérons rien) favorable à l'adhésion européenne des ottomans.  La conversion par l'érection ? Une nouvelle tactique pour les barbus ?

J'avoue qu'en arrivant à proximité de Nation, et donc avant de la quitter, l'incurable catholique romain que je suis, se mit à douter. Et si je devenais musulman. Comme ça. Juste une fois. Pour faire l'amour à Aïcha.

Maurice Gendre


Toutes les réactions (1)

1. 01/12/2010 17:14 - Raluca

RalucaTrès belle la photo qui accompagne le texte dont les personnages semblent véridiques ainsi que ce qu’ils ressentent lorsqu’ils se croisent.

Ring 2012
Maurice Gendre par Maurice Gendre

Editorialiste, ancien rédacteur en chef. Ring Wall of fame.

Dernière réaction

Très belle la photo qui accompagne le texte dont les personnages semblent véridiques ainsi que ce qu’ils ressentent lorsqu’ils se croisent.

Raluca01/12/2010 17:14 Raluca
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique