Sur le RING

Espace teenager au Pompidou Center

SURLERING.COM - CULTURISME - par Laurent Obertone - le 14/09/2010 - 13 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Après le partenariat gouvernemental avec Skyblog pour toucher "les jeunes", voilà que le Centre Poopidoo a ouvert un espace spécial pour les adolescents, histoire qu'ils kiffent comme il faut le joli musée. Le studio 13/16 inauguré par Mitterand, qui s'y connait en adolescents, nous est conté par l'AFP, qui se lâche grave pour l'occasion.



"Trop stylé ! : les adolescents ont désormais un lieu rien que pour eux au Centre Pompidou, où ils pourront participer à des ateliers, assister à des performances ou tout simplement se poser dans un coin pour écouter de la musique, regarder une vidéo et discuter".

C'est en effet trop stylé. Les adolescents pourront se poser dans le Centre Pompidou. Il ne manque plus que le baby foot et du bon son. Du pur délire.

Attention, la barre est bien plus haute qu'il n'y parait. Devinez qui parraine l'espace en question ?

Lilian Thuram !

Devinez qui l'a inauguré ?

Frédéric Mitterrand !

Du très lourd, donc. Le premier est un footballeur écrivain docteur ès antiracisme à lunettes réputé pour son bénévolat à 20 000 euros, le second connait les adolescents comme personne (c'est heureux).

"Totalement gratuit, l'espace est accessible sans réservation. Il est ouvert les mercredis, samedis, dimanches et pendant les vacances scolaires. C'est la première fois qu'une grande institution culturelle se dote d'un lieu spécialement conçu pour les jeunes de 13 à 16 ans, fait valoir Alain Seban, le président du Centre Pompidou".


Une autre journaliste, de l'Express, a rencontré l'homme en question.

"Pourquoi il faut que les ados découvre (sic) ce lieu ? Parce que l'espace aménagé par le designer Mathieu Lehanneur est particulièrement beau, parce qu'il s'y passera toujours quelque chose, parce que c'est gratuit, parce que la rencontre avec un artiste ou avec une oeuvre peut changer une vie. Enfin, parce que l'art ouvre à tous les possibles".

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ont mis le paquet. Le Studio 13/16, situé dans le niveau bas du Forum, occupe un espace de 250 m2 conçu par le designer en vogue Mathieu Lehanneur,

"C'est un lieu souple, presque élastique, indique son concepteur. Un immense gril technique noir tout en courbes se déploie sur la totalité du plafond pour accueillir le matériel pour le son et la lumière. Il permet également d'installer des oeuvres et des écrans. De part et d'autre, des espaces "lounge", adossés aux murs, invitent les jeunes à s'asseoir, s'affaler, voire se coucher. A leur guise".

Surtout pas de contrainte. Savoir parler aux jeunes blasés, c'est leur signifier qu'ils peuvent tout faire. Trop pas d'autorité, de conseils relous… Sa mère les bonnes manières.

"Mathieu Lehanneur s'est plu à installer un système de vidéosurveillance inversé: du Studio, les ados peuvent surveiller le reste du Centre grâce à diverses webcams. Au-delà de la satisfaction que peut susciter cette "reprise de contrôle" par les jeunes, ces petits écrans constituent "des fenêtres ouvertes sur la culture" proposée par Beaubourg".

Là, on a le choix de l'interprétation : ou on propose aux jeunes, sans doute constamment épiés par les forces de l'ordre, d'inverser les rôles (le renversement des choses, c'est trop tendance : on se rappelle tous de la fameuse pub qui met en scène des accouchements d'hommes). Ou on tente de retenir 5 minutes l'attention des désoeuvrés par cette parodie de voyeurisme.

"La programmation a été conçue à partir de ce que souhaitaient les jeunes. Des "workshops" sont proposés en liaison avec des artistes. Le premier de ces ateliers, "Macadam" (jusqu'au 18 décembre), est consacré à une relecture de la ville et de l'univers urbain, en réponse à une demande forte des ados. Il mêle Street art, performances musicales, visuelles et oeuvres interactives".

En gros, il s'agit de battle de hip hop, de skate park, de grafitis et d'informatique. Bien entendu, un article sera consacré aux jeux vidéos. Sans doute est-il question de bien expliquer que ce qu'on fait dans les jeux, faut pas le faire en vrai. Mathieu Lehanneur, gentil utopiste, aimerait que les ados "puissent s'y retrouver, élaborer, s'y draguer, se surprendre eux-mêmes et pourquoi pas s'endormir". Oui, c'est le principe d'être chez soi : on s'y endort. Vous vous dites que personne ne s'endort dans un centre culturel et vous n'aurez pas tort. Mais un centre pour ados va bien au delà du centre culturel classique. C'est la base de la réappropriation. On leur a pris la culture voici quelques siècles donc ils compensent en s'endormant dedans. Ce n'est pourtant pas bien compliqué. Nous n'aborderons pas ici la délicate question des sanitaires.  

"Lilian Thuram, créateur d'une fondation à son nom en faveur de l'éducation des jeunes contre le racisme, a apporté son parrainage au Studio car il juge "fondamental" que les jeunes aient accès à la culture pour se construire. "Il faut que les jeunes comprennent qu'il n'y pas de hiérarchie culturelle et que leur propre culture a sa place au musée", a déclaré l'ancien footballeur".  Très intéressante remarque de Lilian Thuram. Toutes les cultures se valent. D'ailleurs, on ne sait pas pourquoi la Joconde n'a pas encore été avantageusement remplacée par un dessin de Cortex.

Ne soyons pas aigris : un espace dans une centre culturel pour les ados, ça reste une innovation. Une première mondiale. Il n'est pas encore arrivé à l'esprit de ses ambitieux et idéalistes promoteurs qu'il y a peut-être une raison à cette exclusivité : le réalisme.

Laurent Obertone


Toutes les réactions (13)

1. 14/09/2010 12:56 - nico

nicoEspérant que lors d'une de leur acmé d'ennui, une "bande" de jeunes cosmopolites se rende dans ce lieu désormais dédié au culte du néant pour s'évider de leur oisiveté et contrecarrer la langueur d'âme qui les traverse, les ausculte et les bouffe à la petite cuillère...
Espérant que certains jeunes s'oublient généreusement dans cet espace de confort épuré de toute perspective transcendante...

2. 14/09/2010 13:52 - Partagas

PartagasLa trans en dance, c'est un courant techno c'est ça hein ?

3. 14/09/2010 16:05 - rasko

raskodocteur ès antiracisme est une faute que les jeunesses dorées de rambuteau pourront corriger lorsqu'ils reviendront aux Fleurs du mal page 2

4. 14/09/2010 16:54 - Sunderland

SunderlandA ce que je vois sur les photos, ça a l'air à chier.

5. 14/09/2010 17:29 - Marco

MarcoCa va être un de ces bordels....
Vivement l'ouverture !

6. 14/09/2010 17:30 - La fouine

La fouineLes décideurs ne sont même plus des doux dingues, ce sont vraiment des fous furieux. Comment croire qu'on va attirer des adolescents désoeuvrés dans un musée juste parce qu'on parle leur langage ? Alors que ce sera à eux de s'intéresser (ou non) à l'art une fois qu'ils en auront compris les subtilités (comme celles du langage !). Même remarque à propos du remarquable article en lien.

Y'a pas comme un problème ? C'est de l'éducation à l'envers : on se soumet aux codes de ceux qu'on prétend éduquer. Bientôt ils vont ouvrir un grand centre de la culture du deal dans les banlieues et ils diront que c'est inédit. Les cons.

7. 14/09/2010 21:09 - Pierre Schneider

Pierre SchneiderLes jeunes qui surveillent par caméra si les adultes se cultivent bien comme il faut, c'est une nouvelle jeunesse pour le panoptique que J. Bentham n'aurait pas imaginée!

8. 14/09/2010 21:55 - Zombie Planète

Zombie PlanèteEt d'ailleurs, c'est Grand Corps Malade qui le dit : "Roméo kiffe Juliette". Vaste programme. À quand une performance chez Poopidoo ?

9. 15/09/2010 02:18 - Floria Tosca

Floria ToscaC'est plagié sur la salle de la maternelle à côté de chez moi.

10. 15/09/2010 03:43 - astro

astroAllons, ne soyez pas si Reac!!!
Cette salle est en fait un lieu de REEDUCATION pour jeune. On va les convaincre que les vieilles avant-garde des annees 70-80-90 (Punk-Hip-Hop-Techno-Industrial) ont encore de l'importance, ont encore une pertinence dans le discour des "jeunes gens en colere". Car il faut se demander ici qui va veritablement investir ces lieux: des racailles qui iront y rouler leurs joints, des enfants de banlieues impressionnables, des sous-bobos voulant s'encannailler...et des "adultes" en visite ethnologique.
Cette espace est pourtant transparent dans son mode politique, c'est une garderie pour des adolescents attardes (les adultes) qui aimeraient se convaincre qu'ils peuvent assimiler et comprendre les vieux codes tribaux eccules de anciens jeunes...

Cette espace est la Version 2.0 de Big Brother ou de n'importe quel LOFT de Tv reality, retourne, evide, c'est le Palais de Tokyo version light. Il ne marchera pas, il sera soit recupere tres vite par les racailles comme centre d'observation et tour de controle pour des operations de pick-pocket dans le centre Pompidou, soit il restera un centre pour petits bourgeois trendy et vide comme l'est le Palais de Tokyo. On ne peut pas creer dans un musee, une TAZ.

Dommage pour Mathieu Lehanneur, apres des debuts prometteur, on pensait qu'il avait un discour politique interessant sur l'animalite et l'architecture, il se retrouve ici avec un projet politique tres faible.

11. 15/09/2010 10:52 - Lucie

LucieDrôlissime!

"Surtout pas de contrainte. Savoir parler aux jeunes blasés, c'est leur signifier qu'ils peuvent tout faire. Trop pas d'autorité, de conseils relous… Sa mère les bonnes manières." (extrait)

Si avec ça , les ados loupent " l'ouverture à tous les possibles" ...

12. 17/09/2010 13:36 - Vespasien

Vespasien"Pourquoi il faut que les ados découvre (sic) ce lieu ? Parce que l'espace aménagé par le designer Mathieu Lehanneur est particulièrement beau, parce qu'il s'y passera toujours quelque chose, parce que c'est gratuit, parce que la rencontre avec un artiste ou avec une oeuvre peut changer une vie. Enfin, parce que l'art ouvre à tous les possibles"...
Mon Dieu, que de poncifs dégoulinants !!!! Une véritablement anthologie...
Une chose est sûr : en 2010, interdit de penser. Bienvenu dans le monde du slogan !

13. 18/09/2010 12:20 - Nyarlathotep

NyarlathotepMarrant! Mais jusqu'où s'arrêteront-ils ?

Ring 2012
Dernière réaction

Espérant que lors d'une de leur acmé d'ennui, une "bande" de jeunes cosmopolites se rende dans ce lieu désormais dédié au culte du néant pour s'évider de leur oisiveté et contrecarrer la...

nico14/09/2010 12:56 nico
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique