Sur le RING

De la montée de l'antisémitisme

SURLERING.COM - FRANCE - par Fabrice Trochet - le 28/01/2002 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

D'anciens thèmes théorisés par l'extrême-droite seraient-ils maintenant défendus par l'extrême-gauche, et notamment l'antisémitisme et l'antijudaisme, confortés par la conférence de l'ONU contre le racisme tenue à Durban où l'exaltation anti-juive a été étalée au grand jour ?

On peut légitimement se poser la question, à l'heure où la haine anti-juive d'origine arabe fait parti des " justes causes " inscrites au catalogue des luttes soutenues par l'extrême-gauche occidentale dont le dernier drapeau emblématique est la défense de la Palestine. Les médias français, heureusement toujours prompts à dénoncer l'antisémitisme de l'extrême-droite, semblent étrangement absents lorsque ces manifestations de haine antijuive proviennent de populations issues des quartiers sensibles et de l'extrême-gauche.
Ainsi des slogans du type " A mort les Juifs ! " ont été prononcés dans une manifestation parisienne, en octobre 2000, organisée avec les Palestiniens sans que nos bien-pensants ne s'émeuvent. Comme le rappelle Pierre-André Taguieff, cette absence de réaction " contraste avec le bruit médiatique provoqué il y a peu par la moindre des provocations xénophobes de style lepéniste, pourtant très euphémisées. (...). Tout se passe comme s'il ne fallait surtout pas évoquer la multiplication des petits actes antijuifs dans les "quartiers " (menaces, agressions), comme s'il était impératif de ne pas s'interroger sur tel ou tel incendie de synagogues, etc. (...) L'antisémitisme et la xénophobie anti-immigrés de style néofasciste provoquent de violentes - et justifiées - réactions d'indignation et de dénonciation, la judéophobie d'obédience islamiste semble idéologiquement inaudible ou négligeable ". Il y a bien un regrettable et dangereux " deux poids, deux mesures ".

D'un côté, on se tait et on pérennise cette situation, de l'autre on condamne fermement. Un même acte n'a donc pas le même sens selon celui qui le commet.

Malheureusement, cette politique du silence ne résout rien. Bien au contraire ! Car les actes antisémites continuent et s'aggravent. En une année, plus de 220 actes antisémites ont été commis. Les radios à destination du public arabo-musulman ont adopté un discours clairement antisémite. Radio-Orient vient d'être condamnée pour la diffusion d'un prêche de l'imam de la Mecque appelant à la " disparition des juifs de la surface du globe ". Même Radio-Méditerranée laisse avec indulgence ses auditeurs faire l'apologie des kamikazes du Hamas qui ensanglantent les dancings de Tel-Aviv et les pizzerias de Jérusalem. La vague d'incendie de synagogues ne s'est pas arrêtée. Trente-quatre synagogues ont été attaquées par des cocktails Molotov. Deux d'entre elles ont été entièrement brûlées à Trappes et aux Ulis. Un incendie d'une école juive a eu lieu à Marseille le 28 octobre, etc...

Rares sont les voix qui viennent dénoncer ces faits . De l'extrême-gauche à l'extrême-droite, tous sont unanimes à les occulter. Même les médias ! Peu d'organes de presse ont osé dénoncer cette montée de l'antisémitisme : Le Figaro, Marianne et L'Express. Il est vrai que Le Figaro a révélé dans son édition du 30 novembre que " les pouvoirs publics voulaient minimiser ces affrontements, conseillant la discrétion afin de ne pas attiser la haine entre les communautés. "


On en vient maintenant à légitimer les tragiques attentats commis à New-York. Il suffit de lire les affligeants commentaires de notre presse bien-pensante, méprisante pour l'Amérique de " ce cow-boy de Bush " qui serait victime de son hyperpuissance. Et bien sûr on retrouve en toile de fond le conflit israélo-palestinien responsable de tous ces maux. Ainsi quelques brillants intellectuels ont dit ceci : il suffit " de lever l'embargo sur l'Irak, d'exiger d'Israël la restitution sans conditions des territoires occupés en 1967, de reconnaître immédiatement un Etat palestinien souverain" (Pétition des 113 intellectuels contre la guerre). C'est donc très simple ! Commençons par régler ces problèmes qui sont à la base du terrorisme et tout le reste se réglera de lui-même (sous-entendu : réglons son compte à Israël). Ces intellectuels affirment que les motifs invoqués par les terroristes sont les causes réelles de leur violence. Autrement dit, ils justifient l'usage du terrorisme.

"Tous les discours et les commentaires trahissent une gigantesque abréaction à l'événement même et à la fascination qu'il exerce. La condamnation morale, l'union sacrée contre le terrorisme sont à la mesure de la jubilation prodigieuse de voir détruire cette superpuissance mondiale, mieux, de la voir en quelque sorte se détruire elle-même, se suicider en beauté. Car c'est elle qui, de par son insupportable puissance, a fomenté toute cette violence infuse de par le monde, et donc cette imagination terroriste (sans le savoir) qui nous habite tous. Que nous ayons rêvé de cet événement, que tout le monde sans exception en ait rêvé, parce que nul ne peut ne pas rêver de la destruction de n'importe quelle puissance devenue à ce point hégémonique, cela est inacceptable pour la conscience morale occidentale, mais c'est pourtant un fait, et qui se mesure justement à la violence pathétique de tous les discours qui veulent l'effacer. A la limite, c'est eux qui l'ont fait, mais c'est nous qui l'avons voulu.  " Jean Baudrillard.

Si cette haine anti-américaine est toujours présente à l'extrême-gauche et l'extrême-droite, elle s'est aussi manifesté à la fête de l'Humanité où certains ont même sifflé pendant la minute de silence en hommage aux victimes. Comme dans les années 50, cette maxime " On avait raison de se tromper avec Sartre plutôt que d'avoir raison avec Aron " est bien emblématique de la pensée intellectuelle française qui a " minimisé le totalitarisme pour concentrer sa haine et sa rage sur le colonialisme européen et l'impérialisme des Etats-Unis. (...) Voir une fraction non négligeable de notre intelligentsia accorder du crédit à un discours qui proclame sa haine de " l'Occident enjuivé " est plus qu'inquiétant.(...) ". Alain Finkielkraut.

On voudrait nous faire croire que les motivations de Ben Laden puisent dans le malheur des palestiniens. C'est un alibi trop facile. Ben Laden et autres riches arabes des pétro-monarchies connaissent bien le monde occidental et y voient plutôt une menace pour leurs privilèges, pour les immondes systèmes dont ils profitent. Voilà pourquoi ils ne veulent pas que leurs pays soient contaminés par la démocratie. Si la paix aboutissait entre Israël et la Palestine, il y aurait de fortes chances pour que l'appareil démocratique israélien contamine le système palestinien ! Ben Laden et autres riches dirigeants arabes ont parfaitement les moyens de mettre leur argent au service de ceux qui en ont le plus besoin. L'Arabie Saoudite, l'un des pays les plus riches de la planète, et dont les Etats-Unis dépendent pour leur approvisionnement en pétrole, ne semble pas prête à user de son influence pour trouver une solution à ce problème. En s'assurant de la pérennité du conflit, le monde arabe a la garantie d'avoir constamment sous la main un prétexte pour excuser tout et n'importe quoi ... et surtout la haine anti-occidentale, anti-juive et le prosélytisme religieux .

"Et puis, il faudrait surtout que la colère islamiste soit dirigée contre ce que l'Occident a de pire : la rapacité financière, la consommation effrénée, l'égoïsme du bien-être. Or les commanditaires des pieux haïssent l'Occident non pour ce qu'il a de haïssable ou de navrant, mais pour ce qu'il a d'aimable et même pour ce qu'il a de meilleur : la civilisation des hommes par les femmes et le lien avec Israël." Alain Finkielkraut.

Ce discours de la sous-pensée humaniste qui invoque l'exclusion comme cause des violences est déjà largement utilisé pour décrire la violence les quartiers difficiles. Nous savons tous que ce discours, loin d'apporter le moindre remède aux maux des zones sensibles n'a fait qu'accroître l'injustice dans ces banlieues. Pourquoi ? Parce qu'il les conforte dans leur violence. On leur dit : " tu as raison de te révolter ", fameux slogan maoïste qui a conduit la Chine tout droit vers la grande boucherie que fut la grande révolution culturelle prolétarienne. Cela incite aussi à imiter cette violence qui est récompensée et pénalise ceux qui se montrent patients, compréhensifs, conciliants. Ceux-là sont ridiculisés, disqualifiés. Je pense qu'entre le voyou de banlieue qui terrorise sa victime pour lui apprendre le respect des bonnes vieilles valeurs du caïd , les actes antisémites et ces tragiques attentats aux Etats-Unis, la distance n'est pas tellement grande. C'est fondamentalement le même mécanisme qui est à l'œuvre : celui de la terreur.


Ce nouvel antisémitisme, malheureusement de plus en plus présent dans la société française, est encore pire que cet antisémitisme primaire d'antan qui annonçait la couleur d'emblée. C'est un antisémitisme insidieux et bien réel qui reprend les droits des palestiniens, comme arme contre Israël, pour pouvoir faire passer la réprobation des juifs dans leur tentative de vivre normalement sur leur territoire national historique. Si la politique d'Israël n'est pas exempte de tout reproche, cette façon hypocrite de prétendre vouloir la paix et le bien de l'humanité en épousant la rage anti-israélienne est beaucoup plus dangereuse.

Article paru dans le dernier N° de la revue Cancer !

Fabrice Trochet



Soyez le premier à réagir

Ring 2012 Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique