Sur le RING

Caspienne : Maelström aux senteurs naphtalines

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Charles-Antoine Menanteau - le 16/07/2004 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Enclave perdue au milieu de l'Asie Centrale, oubliée de tous jusqu'à l'éclatement de l'ex-Union Soviétique, la Mer Caspienne pourrait bien devenir le prochain lieu de conflits internationaux. La récente découverte de gisements d'hydrocarbures et l'apparition de trois autres pays frontaliers en font une zone névralgique à intérêts tous azimuts. Petit détour géostratégique par ce que Pline nommait le golfe du grand Océan boréal.

Une mer pas comme les autres

La Volga, l'Oural, la Kur... Tous ces fleuves y déversent leurs eaux. D'où l'étonnement d'Aristote s'interrogeant justement sur une probable voie d'accès de cette étendue d'eau à une autre mer : "e; Le lac situé sous le Caucase et que ceux du pays appellent mer est remarquable, car plusieurs grands fleuves y déversent leurs eaux et qu'il n'a point d'issue apparente. Il va se jeter par une voie souterraine dans un endroit du Pont appelée les profondeurs. "e;

Et c'est bien là tout le problème : le flou juridique concernant le statut de lac ou de mer ne posait pas de difficultés tant que l'ex-URSS (avec la coopération de l'Iran) gardait la région sous contrôle, à la force du marteau et de la faucille. Mais l'émergence de trois nouveaux riverains, que sont l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Turkménistan, a entraîné de profonds changements sur l' échiquier d'influence et de revendications énergétiques de la région.

Pourquoi un lac ? Le taux de salinité est faible (12g/L), il n'y a pas d'ouverture géographique ni d'attraction lunaire.
Pourquoi une mer ? Il y aurait une issue géographique par le canal Volga-Dong, long de 100km permettant la liaison avec quatre mers (Mer Blanche, Noire, Baltique, et d'Azov).

Si l'étendue d'eau est considérée comme une mer, alors selon le droit maritime international, les ressources énergétiques doivent être mises en commun par les pays frontaliers. Ce statut arrange donc grandement les affaires russes pour qui le pétrole est la principale source de revenus (70% des recettes fiscales) et iraniennes qui restent une des voies privilégiés du passage des oléoducs.

Si la Caspienne est considérée comme un lac, alors chacun des pays reçoit son lopin de propriété mais manque de chance pour la Russie, la maigre partie attribuée dans ce cas serait vide de tout gisement. Cette codification juridique avantage évidemment les intérêts des trois pays déjà cités mais également des Etats-Unis pour qui ce bassin énergétique reste la dernière zone encore vierge de leur pourfendeur financier.

Pour corser la chose, selon le Caspian Busines Report, on pourrait également considérer le bassin Caspien comme une mer semi-enclavée ou une baie historique... Toutes ces appellations entraîneraient des changements statutaires sans fin. Dans cet imbroglio juridique inextricable, l'éternel lieu commun "e; ça dépend "e; sert de passoire à une véritable mise en perspective sérieuse des enjeux de la région. Les différentes traductions des documents relatifs au cadre juridique empêchent véritablement une avancée concrète dans les négociations entre pays frontaliers.

Chacun sa merde

Que représente exactement la Mer Capsienne au niveau énergétique ? Ni plus ni moins 10% des ressources mondiales d'hydrocarbures, au même titre que l'Irak et le Koweit. D'où la vague d'intérêt suscitée après la redécouverte de ces gisements. Afin de bien comprendre en quoi cette zone est potentiellement une menace pour la sécurité internationale et pourrait faire l'objet de prochains conflits, il convient de présenter brièvement les objectifs et alliances de tous les acteurs potentiellement actifs de ce nouvel Eldorado de l'or noir.

Russie : Avec 5% des réserves mondiales de pétrole, dont les deux tiers des réserves sont en Sibérie et l'autre partie dans la région de la Volga, la Russie maîtrise parfaitement la technologie nécessaire au transport d'hydrocarbures. [1] Sécuriser ces acheminements reste son principal souci d'où le rôle central de la Géorgie par laquelle transite tout le pétrole russe. Malgré l'effondrement du bloc communiste, la Russie pratique la technique de l'étranger proche [...], elle continue d'insuffler une influence russe dans ses anciennes possessions, de la même manière que les Etats-Unis le font sur l'Amérique Centrale, par l'apport de capitaux, l'effacement de dettes... L'objectif bien évidemment inavoué de la Russie est d'empêcher la mise en valeur de ces gisements de la mer Caspienne car une fois que ces pays auront la technologie nécessaire à l'extraction d'hydrocarbures, les cours mondiaux chuteront inévitablement et les recettes fiscales de la Russie également.

Japon : 3e consommateur d'énergie au monde, la dépendance énergétique du Japon n'est plus à prouver. Ces nouveaux débouchés énergétiques caspiens intéresseraient donc fortement les îles nippones par la construction d'un oléduc reliant Angarsk (Sibérie) à Nakhoda (extrême Est russe, relié à Yokohama). D'où une entente tacite entre les deux pays sur l'évolution du statut juridique de la mer Caspienne.

Europe : Les monopoles publics sur la distribution de gaz et d'électricité sont amenés à disparaître dans toute la communauté européenne [...]. La déréglementation généralisée de ces services va donc permettre à d'autres fournisseurs de s'implanter sur le marché. D'autres opérateurs concurrentiels des actuelles entités publiques vont devoir construire leur propre infrastructure, donc trouver de nouveaux partenaires et débouchés.

Chine : Le rouleau compresseur économique chinois, 2e consommateur d'énergie derrière les Etats-Unis, est entrain d'ériger le plus grand oléoduc transcaspien jamais construit : le projet Irkousk-Daqing. Ne pouvant compter sur la Russie, la Chine se voit accorder des investissements faramineux au Kazakhstan pour le développement de ce projet reliant les deux pays. Cette implantation en mer Caspienne revêt également d'un intérêt autre que financier : le Groupe de Shanghaï (1996) a pour but d'évincer les Etats-Unis de cette région afin de faire poids face à l'Oncle Sam dans la course à l'or noir.

Etats-Unis : L'intérêt principal américain dans cette histoire est de diversifier ses approvisionnements en énergie afin d'avoir une alternative face aux pays de l'OPEP et de maîtriser les véhémences Chinoises. Dans le transport de ces matières premières, les Etats-Unis sont confrontés au grave dilemme de passer par l'Iran, considéré comme rogue state (état voyou) et dont la loi d'Amato (1996) prévoit de ne pas investir plus de 40 millions de dollars dans les hydrocarbures, autant dire rien du tout. En effet, traverser ce pays reviendrait à réduire les coûts d'acheminement de manière drastique. Cependant, les relations américano-turques peuvent éviter ce trajet par l'Iran, du fait que la Turquie revendique elle-même une influence culturelle dans la région, d'où bien sûr la volonté américaine d'une Turquie européenne.

Ce New Great Game [...] dans lequel s'affronte les grandes puissances internationales, fait de la Mer Caspienne le casse-tête diplomatique de demain. Trois chemins de transport se profilent à l'horizon (voir carte), le passage par l'Iran, Russie ou Turquie. Face à une demande en pétrole de plus en plus forte et à l'augmentation de son prix, l'extraction du sol Caspien pourrait devenir la bombe à retardement géopolitique de ces prochaines années si aucune énergie renouvelable de qualité ne voit le jour.

Charles Antoine Ménanteau

Notes :
[1] : Entre autres, le Baltic Pipelien System, le Caspian Consortium, et le Bakou-Soupsa et Bakou-Ceyhan, partent tous de Russie pour alimenter les clients européens.
[2] : Voir les récentes manifestations des employés d'EDF-GDF
[3] : Expression largement détruite par le Général William E. Odom, Directeur du National Security Studies de Washington D.C. dans son texte : The Caspian sea littoral states : the object of a new Great Game ?

Sur les conseils de François Lafargue, docteur ès géopolitique.



Soyez le premier à réagir

Ring 2012 Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique