Sur le RING

Bourre l'ange

SURLERING.COM - FRANCE - par Pierre Poucet - le 18/10/2010 - 12 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

Quand j'étais gamin, le dimanche matin, c'était le club Dorothée, les Bisounours et ce con de Winnie l'ourson (que devient-il d'ailleurs?). Puis sont venus les boutons de pus sur le visage, les poils, la barbe-duvet infâme, les femmes, les films, les sorties en boîte, puis l'éjaculation. Maintenant que je suis un homme, le dimanche matin, c'est Jean-Louis Bourlanges sur France Culture. Quel rapport entre Winnie l'ourson, le pus, l'éjaculation et Jean-Louis Bourlanges ? J'ai envie de dire que ça saute aux yeux. Le lien, déjà, c'est France Culture qui l'a fait, et on ne la remerciera pas forcément à cette occasion.



Jean-Louis Bourlanges, c'est d'abord une voix. Grasse et coulant de ma radio le dimanche matin dans l'émission L'esprit public, de Philippe Meyer - ça, oui, c'est une voix. Tu penses... L'esprit public, le dimanche matin, je donne pas cher de sa fraîcheur. Bref. Revenons au mouton. Jean Louis Bourlanges, cest donc d'abord une voix, puis c'est aussi un corps. Enfin j'imagine très bien.

Jean-Louis Bourlanges – déjà, son nom – c'est Winnie l'ourson. Un corps bien mou, doux et rond comme un fromage du centre. Qui ne sent pas trop fort. Ni trop dur, ni trop coulant. Au milieu. Centriste quoi. On n'est pas vice président de l'UDF sans raison. Je rappelle à qui veut bien l'entendre et ne s'en fout pas, que Jean-Louis Bourlanges est né en 1946, qu'il est veuf depuis février 2010 précise tout de suite Wikipédia (ça doit être important pour comprendre le personnage), et qu'il est papa d'une petite fille, que nous appellerons Amélie. Et si elle ne s'appelle pas Amélie, ça occupera Jean-Louis Bourlanges une petite heure pendant laquelle il évitera de nous les briser le dimanche matin sur L'esprit public. Puis, Jean-Louis Bourlanges est diplômé de Science Po,  agrégé de lettres modernes, et re diplômé, de L'ENA cette fois, l'Ecole Nationale des Anflures (licence poétique sur anflure), et ce, dans l'année qui vient juste après 1974 c'est-à-dire 1975.

Winine l'ourson tout rond et tout gonflé écrit dans la foulée un livre qui fera le tour du monde – entendez, du jardin du luxembourg au studio 104 - Droite, année zéro. Formidable. Tout le monde applaudit, les enfants du dimanche matin lâchent le club Dorothée et se mettent à fonder des sectes adoratrices de Winnie dans toute l'Alsace.

Winnie l'ourson ne s'arrête pas là. Il enseigne, dans des lycées d'abord, puis à l'Université Johns Hopkins ensuite, faut pas déconner le peuple, c'est bien, mais à travers une vitre, c'est mieux. On ne sait plus trop comment mais on s'en fout, Winnie devient ensuite conseiller à la Cour des Comptes mais on s'en fout vraiment, et consécration oursonne – ne pas vendre la peau avant de etc. : il enseigne à Science Po dans un cours de "Système et vie politiques dans l'Union européenne". Et la boucle est bouclée, le retour au bercail. A land of milk and honney, Winnie.

Au fait de la gloire, Winnie Bourre l'ange est accueilli partout. Partout où il y a à boire et à manger. Le cocktail mondain devient ainsi le traditionnel repaire de Winnie Bourre l'Ange. On le trouve chez Maxim's, au Fouquet's, chez Alain Minc, dans les magazines politiques tendance si ça existe, et sur France Culture, donc.

Mais l'ascension de  Bourre L'Ange, ça n'est pas que ça, non. C'est surtout une légitimité électorale conquise de haute lutte oursonne. Oui, nnie est un élus avec un S au singulier. Conseiller municipal de Dieppe (dont tout le monde se fout), conseiller régional de Haute-Normandie (idem), puis consécration, sommet, Himalaya : élu au Parlement Européen en 1989. Puis réélu en 1994, puis re en 1999, mais sur la liste de Bayrou. C'est ici qu'on peut commencer à sourire. « Il a été entre autres président de la Commission du contrôle budgétaire en 1993 et 1994,  rapporteur du budget général de l’Union pour l’année 2000, rapporteur sur la hiérarchie des normes et la typologie des actes de l'Union en 2002, et président de la Commission parlementaire mixte UE-Pologne depuis 2002. Il a été président du Mouvement Européen-France» Voilà pour Wikipédia (Houellebecq le fait bien, lui).

Bon, ensuite Winnie fait encore tout un tas de choses passionnantes, mais alors tellement passionnantes qu'on en dira vraiment pas grand chose où il serait question de Nord Ouest, de 11,34 %, de commission des libertés civiles, de « oui » au référendum sur le traité constitutionnel, mais vraiment on s'en fout vous dis-je.

L'essentiel est de retenir que visiblement, la trajectoire de Bourre L'ange est toute tracée, elle est au milieu, c'est un centriste. Un dur, un vrai. Un pur. Mais. Alors qu'il soutient (avec ses deux et rondes et pendantes terminaisons membrées costardées) Bayrou en 2007 sans faire rire personne tandis que les enfants se suicident dans les sectes alsaciennes, il appelle à voter Sarkozy parce que, nous dit mon pote Wiki, François Bayrou n'aurait pas « la nuance et l'esprit de compromis qui caractérise le centrisme pour Jean-Louis Bourlanges », lequel déclare à la face du monde « Entre l’UMP, le MoDem et le Nouveau Centre, les enfants de l’UDF n’ont le choix qu’entre une reddition, une secte et un camp de réfugiés. », ce qui ne veut rien dire. 


D'où : Winnie L'ourson.

Le pus, maintenant. Le pus, c'est le truc qui me monte au visage, par les oreilles et par les pores quand le dimanche matin je m'abandonne aux voix veules et francecultureuses d'universitaires matinaux et dépressifs squattant le studio, y dormant même dans l'espoir de crachoter deux trois concepts abscons le dimanche à 11h22. Agora des voix veules: L'esprit public, dont je saisis mal la spiritualité d'ailleurs, le dimanche matin, ah, si peut-être un vague lien avec l'Église, je ne sais plus, bref. L'esprit public, donc, c'est ce genre d'émissions où on cause de tout et de rien, et surtout de rien; où l'on chausse ses lunettes, où l'on ne rit pas mais l'on se gausse, où l'on serre son nœud de cravate pour deviser et conclure sur les relations sino-géorgienne avec aplomb, s'effrayer de la montée de l'extrême droite en Europe, s'interroger avec gravité – ce bonheur des imbéciles – de l'état du système bancaire, de la victoire d’Ed Miliband à la tête du parti travailliste, des difficultés financières du Trésor Américain et des difficultés financières d'Obama qu'est-ce que tu veux que ça me foute. En somme, dans L'esprit public et avec Bourre L'Ange, tout est pénible, tout est difficile, c'est la crise, crise des institutions européennes, crise de la représentation, crise de la démocratie, crise du politique, crise crise crise, crise de la crise, c'est la crise sur le gâteau.
« Jean-Louis Bourlanges, que pensez-vous du résultat du sondage IPSOS-Cuisine Magazine sur le résultat des élections géorgiennes? »
« Eh bien je pense que c'est la crise »

Voilà, c'est L'esprit Public avec Jean Winnie Bourre L'ange le dimanche matin.

D'où: le pus.

Nous avons donc établi, assez subtilement il faut le dire, le lien entre Winnie l'ourson et Jean-Louis Bourlanges, puis celui entre le pus et Jean-Louis Bourlanges, reste donc à établir le lien entre Jean Louis Bourlanges et l'éjaculation. Bon, là, c'est vrai, on est allé chercher un peu loin, on s'est un peu emballé. Mais. On peut, si l'on aiguise son esprit hypothético-déductif et si l'on se tient alerte dans le protocole d'écoute matinale de L'esprit public sur France Culture avec Jean Louis Bourre L'Ange, on peut dis-je, tout à fait établir ce lien en se focalisant sur ces moments orgasmiques vocaux précieux où Bourre l'Ange exulte – modérément -, s'exalte – calmement -, enrage – doucement -, sur un sujet de société grave et tendance qu'y faut traiter avec gravité (c'est la crise bande de cons). Par exemple parti socialiste (une tragédie antique), le centrisme aujourd'hui (la crise des particules élémentaires), la droite (la crise de la bêtise) et, bien évidemment Nicolas Sarkozy mon sauveur capitaliste. Là, probablement, il éjacxxx Winnie. Et bourre l'ange.

Voilà.

« En juillet 2007, il est nommé au Comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions mis en place par le Président de la République Nicolas Sarkozy. Il abandonne fin décembre 2007 son mandat de député européen [enfin! C'est nous qui rajoutons]. Il a été nommé conseiller maître à la Cour des comptes le 16 juillet 2008 [on s'en fout aussi. C'est nous qui rajoutons]. Il est élu le 8 juin 2010 président de la Fondation du Centre, un think tank voulant représenter toutes les tendances du centrisme ».

Toutes les tendances du centrisme.

On va se poiler en 2012. Ça va pulser. Ça va pulser grave. Ça va nous changer de la fondation Saint Simon.

Pierre Poucet



Toutes les réactions (12)

1. 18/10/2010 11:02 - Gaël

GaëlCher Pierre,votre humour est salvateur et décapant, juste ce qu'il faut pour gratter le brûlé après cette raclette-party.

2. 18/10/2010 12:16 - Nejma

NejmaMonsieur POUCET arrêtez le lexomil cela donne des troubles de la mémoire.
A moins que vous n'ayez l'acte de décès de Madame Bourlanges, il serait veuf depuis 2010 et non 2000. Mais comme vous le dites si bien tout le monde s'en moque (cacoule)à part un peu vous peut-être?
L'écouter chaque dimanche relève du masochisme, faites-vous fouetter pendant cette heure là vous verrez cela défoule.
En passant j'adore vous lire mais ça tout le monde s'en fout!

3. 18/10/2010 13:24 - Poucet

PoucetFaute de frappe, ma petite Nejma. D'ailleurs, on est bien dans le sujet, non? Je corrige et me ferai donc fouetter dimanche matin prochain. Vous venez avec des amies?

4. 18/10/2010 15:35 - ichbinrodolphe

ichbinrodolpheC'est tout simplement scandaleux de vouloir comparer l'enchantement de ma jeunesse ,j'ai cité Winnie ,avec ce béjaune pontifiant ,qui ne deviendra pas je l'espère le cauchemar de ma retraite (à quel âge au fait?) . Lui aussi comme tant de ses semblables actuels en journalisme (palme de platine au terrifiant robocop du 19h 30 d'ARTE vous sondant du regard jusqu'au au fond de votre slip pour savoir si des fois un jour dans votre vie ou en rêve vous n'auriez pas caressé le projet de voter extrême droite genre françois Fillon),lui aussi donc me fait penser à la sentence de Céline :" on est toujours puceau de quelque chose ,de l'horreur comme de la volupté" .Ce béjaune l'est de tout sans la contrepartie si enviable de la fraîcheur, de la naïveté ou de la sainteté!

5. 18/10/2010 16:35 - Nejma

NejmaMonsieur Poucet d'autres erreurs de frappe,
"je en sais plus", donc celle-ci mérite disons 20 coups, et pour " fraicheur." 200 coups car c'est un joli
mot pour lequel vous n'avez pas mis de chapeau en ce temps polaire, je suis intransigeante avec la cruauté.
Quant à mes amies, pour assister à votre séance dominicale, elles préfèrent consoler les veufs éplorés, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

6. 19/10/2010 08:21 - pierre

pierreEnfin un peu d'humour. Ca soulage. Merci monsieur Poucet.

7. 19/10/2010 09:58 - Poucet

PoucetNejma, un stage comme assistante de rédac, ça vous tente? Je corrige, merci (bordel quand même). Ceci dit, mon inconscient peut-être, je dis bien peut-être, appelle de ses voeux le fouet, je sais pas, je pense. Je ne suis pas très doux avec moi-même. Suis-je silice?

8. 19/10/2010 10:50 - Nejma

NejmaMonsieur Poucet!
Vous êtes taquin! On ne peut donc pas dire ou écrire « ceci dit », il faut dire ou écrire « cela dit ».
Vous aimez fauter on dirait.
Si vous êtes si lisse, non c'est l'apanage des grands esprits d'aimer le fouet.

9. 19/10/2010 11:18 - TitOeuf

TitOeufCher Monsieur Poucet, mais qu'avez vous donc contre les Hauts Normands, dignes descendants des Wikings conquérants de toutes mers et de toutes terres, et ce bien avant les autres ??

Jean-Louis Bourlanges est l'incarnation faite homme du bel esprit Français, si tant est qu'il existe encore, et s'il n'en reste qu'un, il sera sûrement celui-là, allié à une politique de centre droit, qui est celle qui a toujours ou presque, gouverné la France.

Il fut notamment l'un de ceux qui refusa que notre Pays prit part au dramatique bourbier d'Irak 2 et réussi même à pleinement convaincre Jacques Chirac à ce sujet.

Jean-Louis Bourlanges est quelqu'un d'intelligent, de profondément humain et dénué de toutes malices aussi viles que malsaines, qui semblent bel et bien plaire aux seuls abonnés et habitués des cercles Germanopratin.

Il est notre Achille Talon, une vraie force en quelque sorte.

10. 19/10/2010 14:23 - Poucet

PoucetTiens, TitOeuf, il y avait longtemps que nous ne nous étions pas parlé. J'entends votre point de vue. Je l'entends. Mais que voulez-vous que je vous dise? Je l'entends, c'est tout.

11. 22/10/2010 12:31 - Fît-les-oeufes

Fît-les-oeufesBourlanges est ce qu'il y a de mieux, et probablement de plus honnête, dans le paysage politique français. Il est aux antipodes du répétiteur de slogans. Je ne savais pas qu'il avait inspiré le comportement chiraco-vilepinien lors d'Irak 2, si cela est vrai, je viens de me retrouver un point de (profond) désaccord avec lui, néanmoins il demeure une pépite d'or dans la fange politique hexagonale....

12. 27/04/2011 08:37 - Arthur

ArthurMonsieur Poucet,
Je ne prendrai que très peu de temps pour vous répondre: Votre propos n'a aucune résonnance de crédibilité, étant donné que l'on attend d'un discours qu'il soit ordonné selon un minimum de rigueur morale et intelectuelle. Pour se permettre de salir une personne, il vaut mieux avoir une démonsration un peu plus mathématique et appuyée que cet agglomérat de comparaisons de cour d'école primaire.
Vous apparaissez donc à moi-même et à d'autres comme un sacré cuistre.
Cordialement.

Ring 2012
Dernière réaction

Cher Pierre,votre humour est salvateur et décapant, juste ce qu'il faut pour gratter le brûlé après cette raclette-party.

Gaël18/10/2010 11:02 Gaël
Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique