Sur le RING

Ainsi buvait Zarathoustra

SURLERING.COM - LES PAGES ROUGES - par Frédéric Blanc-Brude - le 18/10/2002 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

L'Amérique n'est plus ce qu'elle était. Beaucoup l'ont dit. Mais sait-on seulement pourquoi. Qu'est-ce qui a pourri au royaume de l'Oncle Sam ? Un phénomène incroyable est en plein développement aux Etats-Unis : l'européanisation du café américain. Impérialisme à l'envers, retour de marée, cinquième colonne. Le fait que les Etats-Unis se délectent maintenant des meilleurs granules dorés marque la fin du règne américain sur le monde.


magazine lidealiste

Vous souvenez-vous du café infect que vous servaient vos gentils hôtes américains ? Fini. Maintenant tout est « Expresso. » Et « café au lait. » Et « Cappuccino. » Et « Macchiato. » On peut même trouver un café potable chez Mac Do. A new York, à Washington, à Chicago on se bouscule tous les matins pour avoir son Frappucino ou son long Latte.


Et alors ? Qu'est-ce qui lui prend ? Quelle rapport avec la décadence américaine et pourquoi cette référence évidemment vaine au sur-homme nietzschéen ?


Quant il rentrait de Moscou après quelque mission diplomatique pendant la guerre froide, mon père ramenait toujours de la vodka, des cigares cubains et des blagues. C'était les années 70 et l'équipe Brejnev venait de lancer une campagne de propagande européenne pour protester contre la bombe à neutron américaine. Alors qu'il se plaignait de l'infect breuvage qu'on venait de lui servir en fait de café, mon père s'entend dire par son chien de garde tchékiste « Qu'est-ce que le café russe et la bombe à neutron ont en commun ? » (regard interrogatif du diplomate poli) « tous deux tuent les gens et laissent les bâtiments intacts ! » Ce à quoi le diplomate poli répond : « Et savez vous quelle est la différence entre les deux ? » (regard éperdument interrogatif du tchékiste) « On peut manifester contre la bombe à neutron mais pas contre le café russe. »


Le lien historique entre le café et la castagne est donc clair, et il y a de quoi renverser toutes les théories du pouvoir depuis Machiavel. Le mauvais café provoque expansionnisme, impérialisme et guerres ; le bon café s'écoule avec les bonnes manières, le pacifisme, la lassitude et l'ennui.


C'est pourtant clair. Dans l'URSS des années 70, pas un filtre Melita à l'horizon, pas même un de ces percolateurs ruminants comme les Américains en utilisaient pour griller leurs grains acides entre la conquête de l'ouest et l'apparition du Melior. Juste de le boue toxique et de l'eau stagnante. Mais quel empire ! Les Sov' avaient plus de missiles que n'importe qui, ils tiraient les ficelles dans toutes les guerres de la planète, le nombre de leurs alliés dans le tiers monde augmentait tous les jours, et ils étaient sur le point d'envahir l'Afghanistan.


Etait-ce le communisme ou le café qui leur donnait cette énergie ? un tour rapide de l'histoire mondiale ne laisse aucun doute.


magazine lidealiste

L'époque de l'expansionnisme américain, de l'achat de la Louisiane à la guerre du Vietnam, fut marqué par l'omniprésence de la cafetière, dans laquelle les grains bruts était d'abord ébouillantés puis laissés des heures durant jusqu'à devenir un épais ragoût acide tout juste bon à tanner les buffles. Ou prenez l'Allemagne, le pays le plus agressif du vingtième siècle. Pendant la période de l'expansionnisme allemand, entre les années 1890 et 1945, les Allemands distinguaient le « Kaffee » du « Bohnenkaffee. » Ce dernier, mélange de graines et de chicorée, était destinée aux masses ; seuls les riches pouvaient s'offrir quelque chose de décent. Et voyez jusqu'où ça les a mené : jusqu'à Moscou.


Le mauvais café est le lait des guerriers. Mais alors, le bon café doit réduire les passions martiales et les capacité militaires des nations qui s'y adonnent sans restriction. Les Arabes sont un bon, exemple. Quand le pouvoir arabe fut-il réduit à néant ? Quand Ferdinand et Isabelle d'Espagne finirent la Reconquista et sortirent les Maures de Grenade, leur dernier point d'ancrage sur le sol ibérique, en 1492.


De fait, la consommation du qahwa devient universelle dans le monde arabo-musulman au milieu du quinzième siècle. Cela marque la fin des deux empires islamiques : celui des Ottomans et celui d'Afrique du nord. Les Turcs furent moins lents à dépérir et firent encore une tentative. Ils allèrent jusqu'à Senta au sud de Vienne mais furent définitivement stoppés en 1697. Depuis, ni les Turcs ni les Arabes n'ont gagné la moindre bataille. Comme chacun sait, le café turc ou arabe, surtout s'il est mélangé à des épices, est le meilleur du monde.


Les Ottomans eurent leur revanche. En se repliant des faubourgs de Vienne, ils laissèrent derrière eux leurs sacs de café. Les Autrichiens développèrent une passion pour le Mocha et, bientôt, Vienne était pleine de cafés. Une grande culture naissait... Strauss, Freud... mais l'Empire des Habsbourg était maintenant condamné, réduit à une peau de chagrin politique et géographique par ces Prussiens qui n'aimaient pas le café. Quant à la France, la patrie des cafés, où boire son expresso fait partie des choses quintessencielles de la vie parisienne, il est clair qu'on ne peux pas traîner à Saint Germain et être une grande puissance en même temps. Le Deux-Magots n'est pas fait pour ça.


Cette théorie se vérifie aussi dynamiquement : les cultures, quant elles passent de l'instantané au Mocha, deviennent pacifiques au premier sifflement du percolateur. C'est exactement ce qui est arrivé à l'Allemagne. Depuis 1945, le bohnenkaffee est strictement verboten et les Allemands sont devenus aussi agressifs que des limaces. Rendez vous à Moscou aujourd'hui, et vous trouverez un marchant de « café au lait » au pied du mausolée de Lénine. Mais les cousins du Maréchal Joukov sont maintenant incapables de battre une bande de Tchétchènes en guenilles.


magazine lidealiste

Mais qui est la superpuissance ? Qui est censé être le gendarme du monde ? Les Etats-Unis. Et qu'est-ce qui distinguait les US du reste du monde jusqu'à il y a peu ? la Bombe ? La richesse ? Mac Do ? Non. Du café absolument infecte et sans aucun intérêt. Il semble bien que la puissance américaine se dissolve lentement dans un océan de noisette et d'amaretto, à mesure que les chaînes telles que « Au Bon Pain » se développent sans contrôle à travers les Etats-Unis.


Est-il seulement possible de se battre avec un Frappacino en main ? On ne peut pas tenir son Mocha à l'abri des grains de sable de la tempête du désert et garder un œil sur son M16 en même temps.


Malheureusement pour Georges, il arrive trop tard. C'en est fini de la puissance américaine.


Frédéric Blanc-Brude



Soyez le premier à réagir

Ring 2012
Frédéric Blanc-Brude par Frédéric Blanc-Brude

Responsable des pages Outremonde de Ring de 2001 à 2003.

Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique