Sur le RING

30 millions de Tsunamis

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Ulrich Cros - le 05/01/2005 - 0 réactions - Facebook Twitter Wikio print.jpg, 760B

150.000 morts, 500.000 blessés, 5.000.000 de sans-abri ; les chiffres donnent le vertige, mais certains ne perdent pas le nord. Une semaine après le désastre, l'internationale bien-pensante distribue les blâmes, en premier lieu aux Etats-Unis, accusés en vrac de négligence, de mesquinerie et d'avarice. « Pourquoi sommes-nous si pingres ? » demande avec malice Jan Egeland, le coordinateur pour les Nations Unies ; à l'évidence, la remarque a fait mouche, puisque l'aide internationale d'urgence dépasse désormais largement les estimations des besoins avancées par l'ONU. Qu'importe, l'occasion fait le larron : la France et son cartel des droits de l'homme avancent leurs pions, instrumentalisant sans honte la tragédie pour mieux fustiger l'ennemi américain.

Vu sur France 2, le lundi 3 janvier à 20 heures. L'envoyé spécial de la chaîne à Sumatra, la chemise étincelante mais la mine sombre, commente indigné « l'entrée en scène » des hélicoptères américains : « Nous ne sommes plus dans l'humanitaire, c'est du show-business [...] l'Amérique n'allait pas se priver de voler au secours du premier pays musulman de la planète... ». Véritable ORTF post-pompidolienne, France Télévision se fait ainsi le porte-voix docile du gouvernement le plus américanophobe depuis Clemenceau : que l'Amérique agisse (par impérialisme) ou non (par désintérêt égoïste), tout est bon pour nos donneurs de leçons. Soit. Mais que fait la France pour l'Asie ?

Petits moyens mais gros ego

D'abord l'argent. Avec 100 millions d'euros dont la moitié de dons privés, il semble difficile de plastronner ; malgré une population habituée à palier continuellement aux carences de l'état (Téléthons et autres sidactions), l'ensemble de l'aide d'urgence apportée par la France est tout juste dans la moyenne européenne. On est loin, en tout cas, des sommes annoncées à Washington (350 millions), Tokyo (500), ou Sydney (800) : l'aide publique française est même inférieure à celle annoncée par la Chine, et représente seulement le dixième de l'aide allemande !

Restent les symboles : en envoyant M. Douste-Blazy tambour battant à Colombo, Paris a sorti l'artillerie lourde. Notre vaillant ministre, qui transportait 15 tonnes de médicaments dans sa mallette, a annoncé un véritable « pont aérien » avec le Sri Lanka, sans toutefois en préciser les modalités techniques : la France mobilisera-t-elle ses quelques Transall vieillissants ? Affrètera-t-elle des charters ? Devra-t-elle envoyer ses paquets par Federal Express ? La modestie de nos moyens de projection laisse en tout cas présager un gouffre entre nos promesses et leur concrétisation.

Que dire de nos quelques sapeurs-pompiers, expédiés dans l'urgence à grands renforts de caméras, et que l'on a pu voir errer hagards, à la recherche de passeports français dans le chaos saumâtre du Sofitel de Phuket ? La lointaine Asie commence, pour la France, à ressembler à un cauchemar logistique.

The American Way

Car l'essentiel n'est pas l'argent ; comme le savent les spécialistes de l'humanitaire, ce sont la logistique, le transport, la distribution, et la coordination des moyens qui constituent les principaux goulots d'étranglement. Et là, on sait bien qui va faire le travail.

Lorsque le président Bush a annoncé la mise en place d'une coalition avec l'Inde, le Japon, l'Australie et le Canada pour coordonner les moyens techniques d'assistance aux régions touchées, la réaction française fut sans surprise : M. Bush contourne une fois de plus les Nations Unies (dont l'efficacité est légendaire) et adopte sans complexe sa posture unilatéraliste habituelle. Qu'importe si les pays membres de cette coalition comptent pourtant à eux seuls pour plus de la moitié de l'aide  publique internationale déjà débloquée.

Car la réalité est tout autre. L'Inde et les Etats-Unis disposent à eux deux de 90% des moyens navals disponibles dans l'océan Indien. Avec le Japon (la 3e marine du monde), c'est la quasi-totalité des capacités de transport, de commandement et d'opérabilité aéronavale disponibles en Asie du sud-est qui est effectivement mobilisée pour les zones touchées. Le groupe de l'USS Abraham Lincoln (VII° Flotte), l'un des deux porte-avions US déjà sur zone, avait quitté la base de Diego Garcia dans les premiers jours après le séisme ; outre son escorte et sa suite logistique, ses nombreux avions et hélicoptères, il apporte aussi à la région ses seuls systèmes de désalinisation immédiatement opérationnels. La présence de la Frégate Jeanne d'Arc, quoiqu'un fort bel esquif, apparaît à ce titre comme une touchante contribution symbolique.

Mais au milieu des ruines et de la désolation, et malgré l'évidence de son nanisme arrogant, la France a au moins une raison de se réjouir : le « SAMU mondial » souhaité à grands cris par le président Chirac existe enfin. C'est l'US Navy !

Ulrich Cros



Soyez le premier à réagir

Ring 2012
Ulrich Cros par Ulrich Cros

Pigiste service international

Tout sur
Articles les plus lus
  • Les excuses publiques de Causeur à David SerraLes excuses publiques de Causeur à David Serra

    Publié sur Causeur.fr le 11 décembre 2013, un an après le conflit entre l'auteur de Satellite Sisters et l'éditeur. Les éditions Ring annoncent à leur tour la fin du contentieux avec Maurice...

  • Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?

      On en a tous assez de prendre connaissance dans les médias déchaînés des énièmes rebondissements de l'affaire... qui semble ne jamais vouloir se terminer. De loin, du Zimbabwe par exemple,...

  • Droit de réponse aux désinformations de Maurice DantecDroit de réponse aux désinformations de Maurice Dantec

    [ Addenda du 11 décembre 2013 :Les excuses publiques du Magazine Causeur à David Serra : http://www.causeur.fr/nos-excuses-a-david-serra-et-aux-editions-ring,25362David Serra et les éditions Ring...

  • Réflexions sur la tuerie antijuive de ToulouseRéflexions sur la tuerie antijuive de Toulouse

    (propos recueillis par Christophe Ono-dit-Biot) pour Le Point, 22 mars 2012, pp. 54-57 ; texte publié avec quelques coupes sous le titre : « Israël joue le rôle du diable ». Cet entretien a...

  • A l’école de l’antimodernitéA l’école de l’antimodernité

    Puisque nous sommes en début d’année, puisque cette année sera politique ô combien, puisque, on me permettra cette très vaniteuse remarque, ma troisième saison au Ring commence aujourd’hui,...

  • Le superbe top 50 des FrançaisLe superbe top 50 des Français

    Puisqu'on vous dit que vous les aimez. "TOP 50 : contre la crise, rire, métissage et proximité", voilà comment on nous présente le "sondage-événement" du JDD,...

  • Rachida Dati creuse son FillonRachida Dati creuse son Fillon

    Que le Premier ministre me pardonne ce jeu de mots sur son nom pour le titre de ce billet mais il est vrai qu'il convient de ramener à sa juste mesure la guerre que depuis quelque temps Rachida Dati...

  • Sécurité routière : l'arnaque extra-largeSécurité routière : l'arnaque extra-large

    Puisque dans ce domaine, la répression règne sans partage sur la prévention, sans que ça n'indigne personne, pas même Stéphane Hessel. Rééquilibrons les choses en faisant un peu de...

  • Poudlard for everPoudlard for ever

     A Raphaël Juldé, dernier arrivé à Poudlard mais premier reçu aux buses et aux aspics (maison Poufsouffle), et qui, d’après le professeur Trelawney rencontrera plus tôt qu’il ne le croit...

  • Rokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumainRokhaya Diallo, l’antiracisme à visage inhumain

    « Non seulement les races n’existent pas, mais en plus, elles sont toutes égales » (proverbe de Jalons)Je viens de finir Racisme : mode d’emploi de Rokhaya Diallo, et je sais désormais que je...

  • Séduction du conspirationnisme : Umberto EcoSéduction du conspirationnisme : Umberto Eco

    Entretien avec Pierre-André Taguieff (propos recueillis par Paul-François Paoli)Philosophe, politologue en historien des idées, Pierre-André Taguieff, qui prépare un nouveau livre sur les...

  • Faces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rockFaces Of Jesus : les figures et la parole du Christ dans le rock

    Foi profonde, révélation, référence culturelle inévitable, sujet de plaisanterie, de provocation, démarche commerciale, la figure, ou plutôt Les figures du Christ sont une source...

  • In Xto Rege : à la recherche du Jésus historiqueIn Xto Rege : à la recherche du Jésus historique

    Le premier thema Ring 2011 se déploiera sur neuf textes articulés autour des questions centrales posées par la matérialité de Jésus de Nazareth, la Passion, les reliques, leurs valeurs...

  • Le suaire de Manoppello révèle le visage du ChristLe suaire de Manoppello révèle le visage du Christ

    On connaît le linceul de Turin, ce grand morceau de lin sur lequel l’image du corps entier du Christ mort est incrustée. On connaît l’histoire de la photographie de 1898 révélant que...

  • Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?Y a-t-il un futur euthanasié par ici ?

    Le texte qui prévoyait de légaliser l'euthanasie, examiné mardi au sénat, a été supprimé par deux amendements. S'il y avait bien quelque chose à supprimer, c'était ce texte, n’importe...

  • Céline rattrapé par la mémoireCéline rattrapé par la mémoire

    Sors d'ici, Louis-Ferdinand ! La République a choisi : l'ignoble sera au dessus du grand, pour l'éternité. Il ne faut pas célébrer le génie, parce qu'il est parfois antisémite. Oui, Céline...

  • Chemins de traversChemins de travers

    « Voici un étrange monstre », aurait (re)dit Corneille. La pièce que nous donne à lire Ariane Chemin dans son article sur le souper Houellebecq-Sarkozy du 14 novembre, pour être somme toute...

  • "Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe.""Bertrand Cantat ne pouvait plus écrire la moindre strophe."

    Biographe de Bashung, chroniqueur historique des Inrockuptibles, l'écrivain Marc Besse est aussi l'un des rares spécialistes de Noir Désir. Proche du groupe, cet écorché vif ne pouvait rester...

  • Cantona : quand wall street veut casser la banqueCantona : quand wall street veut casser la banque

    Cantona, qui envisage désormais la lucarne de l'Elysée, avait créé la polémique en 2011 avec sa première tentative de "révolution". Retour, avec Laurent Obertone, sur le premier coup de poker...

  • Quelques traces de rouge à lèvres…Quelques traces de rouge à lèvres…

    Et si Alain Bashung avait trouvé dans l’art de la reprise, un sens pour sa propre musique ? Voilà la relecture de l’œuvre que propose « Osez Bashung », un double album compilatoire qui met...

  • Teresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent GallaireTeresa Cremisi nous répond sur l'affaire Florent Gallaire

    Ancien bras droit d'Antoine Gallimard, Teresa Cremisi est depuis 2005 PDG de Flammarion. Éditrice de Michel Houellebecq, la numéro 2 du groupe Corriere Della Sera répond aux questions soulevées...

  • Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"Les banlieues hallucinées de la "sociologie critique"

    Précisions : sur qui s’appuyer pour faire la révolution ?Comme dernier avatar après bien d’autres (on le verra plus bas), le bas clergé académique, tendance « sociologie critique », nous...

Offrez-vous La France orange mécanique